NIGÉRIA : De nouveau ajourné, le procès en appel d’Amina Lawal est fixé au 25 septembre

Index AI : AFR 44/029/2003
ÉFAI

Mercredi 27 août 2003

FLASH

Le procès en appel d’Amina Lawal qui devait avoir lieu le 27 août 2003 dans l’État de Katsina, dans le nord du Nigéria, a été une nouvelle fois ajourné. Il est fixé au 25 septembre.

« Malheureusement, cette affaire ne cesse d’être renvoyée. Cela ne fait qu’ajouter au supplice d’Amina et de son fils, qui ne sont toujours pas en mesure de mener une vie normale », a déclaré Amnesty International ce jour, mercredi 27 août 2003.

Amina Lawal et ses avocats se sont présentés à l’audience aujourd’hui. Les motifs de ce dernier report n’ont toujours pas été divulgués.

Complément d’information

Le 25 mars 2003, le procès en appel d’Amina Lawal, qui devait avoir lieu dans l’État de Katsina, dans la partie nord du Nigéria, a été renvoyé au 3 juin, en raison de l’indisponibilité de l’un des juges. Une délégation d’Amnesty International avait assisté à l’audience.

Si le procès en appel a de nouveau été reporté du 3 juin au 27 août 2003, c’est une nouvelle fois parce que le quorum de membres du tribunal n’était pas atteint. En mars 2002, Amina Lawal, musulmane, a été reconnue coupable par un tribunal d’avoir porté un enfant hors mariage. Selon le Code pénal islamique, qui est à présent appliqué dans plusieurs États du nord du Nigéria, cette accusation était suffisante pour la reconnaître coupable du crime d’adultère et la convoquer devant un tribunal islamique, afin qu’elle réponde d’un « crime » passible de la mort par lapidation, selon le nouveau Code pénal islamique introduit au Nigéria en 1999.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.