Ouverture d’un nouveau bureau d’Amnesty International au Nigeria

· M.K. Ibrahim, ancien ambassadeur, prendra la direction du nouveau bureau d’Amnesty International au Nigeria.
· Le bureau va poursuivre le travail de campagne et de recherche de l’organisation sur Boko Haram, les atteintes aux droits humains commises par des militaires, le recours à la torture, les expulsions forcées et le droit à un logement convenable, la pollution liée aux activités pétrolières dans le delta du Niger.
· Amnesty International va agir aux côtés de la société civile, des militants et de ses membres dans tout le pays, et œuvrer en faveur de leur mobilisation.

Mardi 13 octobre, Amnesty International a annoncé l’ouverture de son nouveau bureau national au Nigeria, démarche procédant d’une forte volonté d’amplifier l’impact de son travail en faveur des droits humains dans le pays.

La mise en place d’Amnesty International Nigeria inaugure un nouveau mode de fonctionnement pour l’organisation internationale de défense des droits humains dans ce pays ouest-africain. Des responsabilités précédemment exercées à Londres ont été confiées au nouveau bureau national, installé à Abuja, qui jouera le rôle de base principale pour les activités de recherche, les campagnes et les communications du mouvement mondial axées sur la lutte contre les violations des droits humains au Nigeria. Sept personnes travaillent dans ce bureau, dirigé par M.K Ibrahim.

« Le bilan du Nigeria est remarquable, mais de graves atteintes aux droits fondamentaux continuent d’être commises, sans que leurs auteurs soient sanctionnés. En établissant une base permanente dans le pays, nous souhaitons envoyer un message clair : Amnesty International est solidaire des victimes de violations des droits humains, et œuvre aux côtés des personnes et des associations qui combattent déjà ces violations », a déclaré le secrétaire général de l’organisation, Salil Shetty.

« Le nouveau gouvernement s’est engagé à rendre des comptes, ce que nous saluons. Nous devons maintenant veiller à ce qu’il tienne ses promesses. »

Amnesty International va mener un travail de campagne et de pression sur un large éventail de questions qui touchent le Nigeria, parmi lesquelles les attaques et les atrocités dont continue de se rendre coupable Boko Haram, les violations commises par l’armée et d’autres forces de sécurité, le recours à la torture, les expulsions forcées et le droit à un logement convenable, et les conséquences dévastatrices pour les habitants du delta du Niger de plusieurs dizaines d’années de pollution pétrolière.

Amnesty International Nigeria va également renforcer ses partenariats avec les organisations nationales de défense des droits humains, et soutenir l’action menée par des organisations de la société civile dans tout le pays.

Titulaire de différents postes au sein du Service étranger du Nigeria et spécialisé dans les droits humains, l’ancien ambassadeur M.K. Ibrahim pourra mettre à profit sa vaste expérience dans le cadre de ses nouvelles fonctions de direction d’Amnesty International Nigeria. Sous la direction de M.K. Ibrahim, Amnesty International Nigeria va continuer à se mobiliser en faveur de la protection et de la promotion des droits humains et de la justice sociale dans le pays, et amener les autorités fédérales et des États à rendre des comptes par le biais de ses actions, de ses projets de recherche et de son travail de pression.

« Amnesty International affirme sa solidarité envers tous les Nigérians qui sont victimes de violations de leurs droits, qu’il s’agisse des proches des milliers de personnes tuées et portées disparues dans le nord-est du pays ou des milliers de villageois du delta du Niger qui ne peuvent cultiver leurs terres ni boire de l’eau potable en raison de la pollution pétrolière », a déclaré M.K. Ibrahim, directeur d’Amnesty International Nigeria.

« La présence d’une base permanente à Abuja va nous permettre de renforcer notre action, de mieux nous faire entendre et de réaliser des recherches et des analyses sur les atteintes aux droits fondamentaux bien plus rapidement que par le passé. Au-delà de cela, nous pourrons être solidaires des militants et des défenseurs des droits humains nigérians qui œuvrent sans relâche pour la justice et les mêmes droits pour tous dans leur pays. »

Complément d’information

Amnesty International Nigeria est l’un des trois bureaux nationaux créés par l’organisation internationale de défense des droits humains dans le cadre de son processus de décentralisation. Les deux autres bureaux sont Amnesty International Brésil et Amnesty International Inde. Des bureaux régionaux ont également vu le jour à Dakar, Hong Kong, Johannesburg, Mexico et Nairobi. Ces bureaux sont des plateformes essentielles pour les activités de recherche, les campagnes et les communications de l’organisation.

Amnesty International est un mouvement mondial qui regroupe plus de sept millions de personnes, dans 84 pays dont l’Afrique du Sud, les États-Unis, le Ghana et le Kenya. Plus grande organisation mondiale de défense des droits humains, Amnesty International agit pour que les droits fondamentaux de chaque individu soient respectés. Amnesty International est indépendante de toute idéologie politique, de tout intérêt économique et de toute religion.

Au cours des prochains mois, Amnesty International va préparer une série de rapports consacrés au Nigeria, en particulier aux expulsions forcées et au droit à un logement convenable à Lagos, et à l’impact dévastateur de la pollution pétrolière dans le delta du Niger.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées