Pakistan : Il faut protéger la minorité hazara

En réaction au terrible attentat qui a eu lieu dans un marché à ciel ouvert d’un quartier où vivent de nombreux membres de la minorité chiite hazara à Quetta, au cours duquel au moins 16 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées le 12 avril 2019 au matin :

« Ces morts tragiques sont un rappel douloureux des menaces qui continuent de peser sur la minorité hazara de Quetta. Prises pour cible en raison de leur religion par des groupes armés sectaires, ces personnes subissent depuis plusieurs années des tragédies comme celle qui vient de se produire. À chaque fois, des promesses sont faites, garantissant que plus d’actions seront mises en œuvre pour les protéger, et à chaque fois, ces promesses ne se concrétisent pas, a déclaré Omar Waraich, directeur adjoint du bureau régional d’Amnesty International en Asie du Sud.

« Le gouvernement du Premier ministre Imran Khan s’est engagé à protéger tous les groupes religieux du pays. Ces engagements doivent désormais se traduire dans une législation permettant de protéger pleinement les Hazaras de Quetta, mettant ainsi fin à plus d’une décennie de carnage qui a profondément marqué leur communauté. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.