Pakistan. Les implications pour les droits humains de la prise de fonction du général Musharraf comme président civil

Annonce à l’attention des médias

ASA 33/046/2007 (Public)

Au moment où le président Musharraf s’apprête à prendre sous serment sa fonction de président civil du Pakistan, Amnesty International est préoccupée par le parcours de cet homme depuis 1999. Il a cherché à légitimer son coup d’État et à restreindre les droits humains et les systèmes mis en place pour que les auteurs d’atteintes à ces droits soient tenus de rendre des comptes. Cette politique s’est mise en place au cours des huit dernières années et pas simplement à l’occasion de l’état d’urgence actuel.

Le directeur adjoint d’Amnesty International pour l’Asie, Tim Parritt, étudiera ce que cela signifie en termes de droits humains pour le futur du Pakistan. Il est disponible pour des entretiens si le général Musharraf prend ses fonctions, comme on peut s’y attendre, en début de semaine prochaine.

Pour organiser une interview avec Tim Parritt, veuillez prendre contact avec les personnes suivantes :

Eliane Drakopoulos : +44 7778 472 109
Victoria Harrison Neves : +44 7961 346 378

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.