Communiqué de presse

Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une vidéo choquante montre un homme attaqué par des chiens policiers

Les autorités de Papouasie-Nouvelle-Guinée doivent ouvrir une enquête indépendante sur les violences qui auraient été commises par des policiers, après la diffusion d’une vidéo montrant un homme semble-t-il sans défense attaqué à plusieurs reprises par des chiens, a déclaré Amnesty International.

Dans ce film, qui a été diffusé sur les réseaux sociaux, on voit l’homme assis par terre, entouré de policiers tenant trois chiens en laisse, qui lui aboient dessus en tirant sur leur laisse et le mordent.

Bien que l’origine de cette vidéo n’ait pas encore pu être vérifiée, ces images suscitent de sérieuses préoccupations en matière de torture et de mauvais traitements par la police.

« Cet épisode effroyable soulève de graves questions quant aux violences policières », a déclaré Roseann Rife, porte-parole d’Amnesty International.

« Les autorités papouanes-néo-guinéennes doivent réagir à ces images choquantes et diligenter immédiatement une enquête indépendante. La torture est inacceptable en toutes circonstances et les responsables présumés doivent être traduits en justice. »

« L’humiliation et les cris de douleur de cet homme soulignent la gravité de cet épisode. Ces images sont insoutenables. »

Un véhicule de police et des policiers en uniforme sont clairement visibles sur la vidéo. À la fin du film, l’homme parvient à s’enfuir et s’éloigne en courant.

« On ignore quelles ont été les blessures de cet homme, s’il a été soigné après l’attaque, ou s’il a par la suite été placé en détention », a déclaré Roseann Rife.

Amnesty International demande au gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée de prendre des engagements publics clairs et des mesures fermes pour que la torture et les autres mauvais traitements aux mains du personnel militaire, policier ou pénitentiaire ne soient tolérés en aucune circonstance.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.