Communiqué de presse

Paraguay. Les autorités doivent enquêter sur l’assassinat d’un dirigeant paysan

Les autorités paraguayennes doivent garantir l’ouverture sans délai d’une enquête exhaustive, indépendante et impartiale sur l’homicide dont a été victime Vidal Vega le 1er décembre 2012 à Curuguaty, a déclaré Amnesty International lundi 3 décembre 2012.

Vidal Vega était un dirigeant paysan de longue date et membre de la Commission des sans terres (Comisión Sintierra). Il aurait détenu des informations importantes sur les affrontements qui ont opposé les paysans et la police en juin 2012 dans le district de Curuguaty, département de Canindeyú, dans l’est du Paraguay.

Ces violences se sont soldées par la mort de 11 paysans et de six policiers. Cet assassinat semble être lié aux affrontements de juin ou au travail qu’effectuait Vidal Vega en tant que dirigeant paysan.

« Les autorités paraguayennes doivent absolument mener une enquête impartiale, indépendante et effective sur la mort de Vidal Vega. », a déclaré María José Eva, chargée de recherche au sein du programme Amériques d’Amnesty International.

D’après les informations recueillies par Amnesty International, samedi 1er décembre à l’aube deux personnes se seraient rendues en véhicules motorisés au domicile de Vidal Vega, à Curuguaty, et l’auraient assassiné sous les yeux de sa famille. Le bureau du procureur local a annoncé l’ouverture d’une enquête et le placement en détention d’un suspect.

« L’État doit enquêter sans tarder sur ces faits et prendre toutes les mesures nécessaires pour que ce crime ne reste pas impuni. Le message du gouvernement doit être clair : les crimes de ce type ne seront pas tolérés. », a ajouté María José Eva.

En novembre dernier, Amnesty International a effectué une visite au Paraguay pour rassembler des informations sur les atteintes aux droits humains commises dans le pays. La délégation de l’organisation s’est rendue dans la région de Curuguaty afin de recueillir des témoignages sur les faits survenus à Marina Cué en juin 2012. À cette occasion, elle s’était entretenue avec Vidal Vega.

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse