Pérou. Les menaces dont font l’objet les avocats mettent en péril le procès d’Alberto Fujimori

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Des membres d’Amnesty International d’un peu partout dans le monde sont en train d’écrire aux autorités péruviennes pour leur demander de prendre des mesures pour protéger Gloria Cano, avocate des familles de victimes de violations des droits humains dans le procès intenté à Alberto Fujimori.

« Les menaces de mort contre Gloria Cano mettent en péril l’un des jugements les plus importants de l’histoire du Pérou, a déclaré Giulia Tamayo, envoyée par Amnesty International pour observer le procès de l’ancien président. Nous demandons aux autorités péruviennes d’enquêter de toute urgence sur ces menaces et de mettre en œuvre un plan pour protéger tous les avocats concernés par le procès. »

Amnesty International a reçu des informations selon lesquelles, le 18 décembre 2007, l’organisation non gouvernementale APRODEH a reçu la menace téléphonique anonyme suivante : « Nous allons vous tuer parce que vous êtes des terroristes ; nous allons tuer Gloria Cano parce que c’est une sale terroriste ; vous êtes tous des fils de p.... »

Giulia Tamayo, avocate de nationalité péruvienne et espagnole spécialisée dans les droits humains, observe le procès d’Alberto Fujimori depuis le 26 décembre 2007.

« Amnesty International est présente au procès d’Alberto Fujimori parce qu’il s’agit d’un moment historique pour un pays et une région du monde qui ont été le théâtre de milliers de violations des droits humains telles que la torture, les disparitions forcées et les assassinats commis en toute impunité », a commenté Giulia Tamayo.

« Nous sommes ici pour nous assurer que l’accusé bénéficie d’un procès équitable et les victimes, d’une justice qu’elles attendent depuis des décennies. »

Complément d’information

L’ancien président péruvien Alberto Fujimori est accusé de meurtre et de disparition forcée dans le cadre de l’affaire du massacre de Barrios Altos en 1991, et d’assassinat et de disparition forcé dans l’affaire des neuf étudiants et du professeur de l’Université de la Cantuta, en 1992.

Si vous souhaitez recevoir un exemplaire de la lettre d’Amnesty International ou organiser un entretien avec Giulia Tamayo, veuillez prendre contact avec :

À Lima : Nuria Frigola Torrent, tél. : +51 1 241 5625, HYPERLINK "mailto:nfrigola@amnistiaperu.org.pe_" nfrigola@amnistiaperu.org.pe
À Londres : Josefina Salomón, tél. : +44 207 413 5562, mobile : +44 7778 472 116, HYPERLINK "mailto:jsalomon@amnesty.org_" jsalomon@amnesty.org

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.