Philippines, le meurtre d’un journaliste présente « toutes les caractéristiques d’une exécution extrajudiciaire »

Philippines - Percy Lapid

Le commentateur de radio philippin Percy Lapid, a été abattu dans sa voiture, il était l’une des voix du journalisme d’opposition aux Philippines

Wilnor Papa, responsable du militantisme et de la mobilisation chez Amnesty International Philippines, a déclaré : « Le meurtre de Percy Lapid montre une nouvelle fois de façon tragique que les Philippines restent l’un des pays les plus dangereux d’Asie du Sud-Est et même du monde, les journalistes n’y étant pas protégés, de même que les droits humains et la liberté de la presse. Ce crime présente toutes les caractéristiques d’une exécution extrajudiciaire et d’une tentative visant à museler les voix critiques à l’égard des autorités.

« Au moins deux journalistes ont été tués depuis l’arrivée du nouveau président, Ferdinand Marcos Jr., mais son gouvernement n’a affiché aucune volonté d’affronter le fléau de l’impunité qui sévit dans le pays depuis plusieurs années. Ces homicides sont préoccupants et donnent un aperçu effrayant de ce que réserve le nouveau gouvernement aux journalistes.

« Avant que Ferdinand Marcos Jr. ne termine les 100 premiers jours de son mandat, Amnesty International Philippines l’engage à prendre des mesures urgentes pour inverser cette tendance et mettre fin au traitement honteux que subissent habituellement les militant·e·s et les professionnel·le·s des médias.

« Les États sont tenus d’enquêter de manière indépendante, approfondie et impartiale sur les homicides dans les meilleurs délais. Il est indispensable d’éliminer l’impunité pour garantir un environnement sûr aux journalistes et aux personnes qui défendent les droits humains, et pour faire clairement comprendre que ces actes ne seront pas tolérés. La communauté internationale ne doit pas relâcher la pression en ce qui concerne la situation des droits humains aux Philippines, d’autant plus que celle-ci ne montre aucun signe d’amélioration par rapport au gouvernement précédent. »

Complément d’information

Le 3 octobre, Percival Mabasa, également connu sous le nom de Percy Lapid, a été abattu à l’intérieur de son véhicule à Las Piñas, une ville du Grand Manille. Sa famille demande justice et condamne fermement son meurtre dans une déclaration publique partagée par son frère Roy Mabasa, qui met en avant « ses commentaires audacieux et incisifs qui traversaient le déluge de fausses nouvelles sur les ondes radio et les réseaux sociaux ».

Selon l’Union nationale des journalistes des Philippines (NUJP), Percy Lapid est le deuxième journaliste tué dans le pays depuis l’arrivée au pouvoir du président Ferdinand Marcos Jr. Le premier a été Rey Blanco, un présentateur de radio tué par arme blanche le 18 septembre à Mabinay, dans la province du Negros oriental.

Toutes les infos
Toutes les actions
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit