PHILIPPINES : Respectez les droits humains !

Index AI : ASA 35/004/2003

Amnesty International a lancé un appel à toutes les parties au conflit, opposant le Communist Party of the Philippines (CPP, Parti communiste des Philippines) et la New People’s Army (NPA, Nouvelle Armée du peuple) aux forces gouvernementales, afin qu’elles s’engagent publiquement à respecter les droits fondamentaux de la personne humaine et les principes humanitaires. La déclaration d’Amnesty International fait suite à l’homicide délibéré de Romulo Kintanar, perpétré le 23 janvier dans un restaurant de Manille.

Figure de proue du CPP dans les années 80, Romulo Kintanar aurait toutefois cessé d’appartenir à ce parti depuis 1992. Selon certaines sources, le CPP a revendiqué la responsabilité de cet acte, l’attribuant à une unité spéciale de sa branche armée, la NPA.

Amnesty International a rappelé à toutes les parties au conflit qu’elles devaient se conformer à l’article 3 commun aux quatre Conventions de Genève adoptées en 1949. Cet article interdit aux gouvernements, tout comme aux groupes armés d’opposition, de se livrer à la torture, de tuer de manière délibérée des civils ne prenant pas part aux hostilités, de porter atteinte aux blessés, aux prisonniers ou à ceux qui cherchent à déposer les armes, et de prendre des otages.

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !