Philippines. Une enquête doit être ouverte sur l’enlèvement et les homicides dont ont été victimes des journalistes et des élus

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI-
23 novembre 2009

Amnesty International condamne les homicides dont ont été victimes au moins 21 civils parmi lesquels des journalistes et des membres de la famille d’un élu local, dans la province de Maguindanao, dans le sud des Philippines. Il s’agirait des premiers homicides en relation avec les élections qui doivent avoir lieu en mai 2010.

Selon les informations dont on dispose, un groupe d’environ 45 personnes a été pris en embuscade et enlevé par une centaine d’hommes armés. L’armée a retrouvé les corps de 13 femmes et huit hommes. Certains corps ont été mutilés.

« Ces homicides illustrent les dangers auxquels sont confrontés les civils à l’approche des élections nationales, a déclaré Donna Guest, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International. Il faut que les autorités lancent immédiatement une enquête indépendante sur ces meurtres et fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher d’autres homicides et violences. »

La sœur et la femme d’Esmael Mangudadatu, maire adjoint de la ville de Buluan, étaient en route pour soutenir sa candidature au poste de gouverneur provincial lorsqu’elles ont été attaquées.

La province de Maguindanao a été le théâtre de nombreux actes de violence lors de scrutins précédents.

Des sources ont indiqué à Amnesty International qu’au moins 12 journalistes se trouvaient dans le groupe pris pour cible. On ignore combien de journalistes ont été tués.

Des milices privées, souvent employées par des familles riches et influentes de Mindanao, se sont rendues coupables de violences en toute impunité.

« Le gouvernement doit interdire et démanteler immédiatement ces milices privées et les forces paramilitaires, a déclaré Donna Guest. Les autorités doivent également fixer des normes précises pour la protection des droits humains et veiller à ce que ceux-ci soient respectés, tout particulièrement en période électorale où les homicides à caractère politique sont susceptibles de se multiplier. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées