Plus de 100 enseignants turcs expulsés

Réagissant à la décision prise par le Pakistan, motivée par des considérations politiques, d’expulser plus de 100 enseignants turcs, Champa Patel, directrice pour l’Asie du Sud à Amnesty International, a déclaré :

« Alors que 24 millions d’enfants au Pakistan sont déscolarisés, la décision prise par le Pakistan d’expulser des enseignants des lycées et universités internationaux Pak-Turk ne fait que nuire aux enfants pakistanais.

« Le pays a besoin de davantage de salles de classe et d’enseignants et non d’une décision de nature politique, prise à l’instigation du gouvernement turc, de mener une purge parmi le corps enseignant. »

Complément d’information

Le Pakistan a ordonné à plus de 100 enseignants turcs employés par des établissements d’enseignement Pak-Turk de quitter le pays avant la fin de la semaine.

Cette décision intervient alors que le président turc Recep Tayyip Erdoğan est en visite au Pakistan.

Les établissements d’enseignement Pak-Turk nient les allégations du gouvernement turc selon lesquelles ce réseau serait lié au dignitaire religieux turc Fethullah Gülen, actuellement en exil aux États-Unis et ancien allié du parti AKP au pouvoir.

Le gouvernement turc affirme que Fethullah Gülen a initié la tentative de coup d’État du mois de juillet, et il se sert depuis de cela comme prétexte pour mener une purge en limogeant des dizaines de milliers de fonctionnaires, y compris des universitaires et des enseignants, et en fermant des médias soupçonnés d’en être des sympathisants.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées