Pologne et Roumanie. Il faut assumer la responsabilité des sites secrets de détention.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

EUR 37/003/2007

Amnesty International demande à la Pologne et à la Roumanie de mener une enquête indépendante, impartiale et approfondie sur les nouveaux éléments concernant les vols de la CIA et les centres secrets de détention sur leurs territoires. Tous les gouvernements européens doivent révéler la vérité sur les activités illégales menées par des responsables nationaux et étrangers sur leurs territoires ou ailleurs, dans le cadre du programme de « restitutions » et de détention secrète dirigé par les États-Unis.

Amnesty International lance cet appel au moment où l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) s’apprête à discuter du dernier rapport du sénateur Dick Marty, en date du 27 juin. Ce rapport contient de nouveaux éléments sur la complicité des gouvernements européens dans le programme de « restitutions » et de détention secrète de la CIA.

Amnesty International demande à l’APCE d’adopter le projet de résolution et de recommandations sur les « restitutions » et les détentions secrètes, projet qui accompagne le rapport du sénateur Dick Marty http://assembly.coe.int/Documents/WorkingDocs/Doc07/edoc11302.pdf

Selon le Comité des affaires juridiques et des droits de l’homme de l’APCE, il est désormais établi de manière factuelle que des centres secrets de détention dirigés par la CIA existent depuis quelques années en Pologne et en Roumanie. Les délégations de Pologne et de Roumanie auprès de l’APCE ont rejeté ces conclusions, mais, en l’absence d’enquêtes approfondies et impartiales, leurs dénégations sonnent creux.

« Les dirigeants politiques de l’Europe doivent prendre clairement position contre les ‘restitutions’ et détentions secrètes, où qu’elles se produisent. Les organes décisionnels du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne n’ont toujours pas condamné publiquement le programme secret de ‘restitutions’ et de détention des États-Unis. Ces organes doivent s’engager de manière ferme à cesser la complicité de l’Europe avec des pratiques de contre-terrorisme illégales », a déclaré Claudio Cordone, directeur de recherches à Amnesty International.

« Certains efforts crédibles ont été accomplis pour enquêter sur des violations commises par le passé et demander des comptes à leur sujet, mais ces évolutions se sont largement produites en dépit des gouvernements, plutôt qu’avec leur soutien. L’attitude de dénégation persistante face à l’accumulation des preuves nuit à la crédibilité des gouvernements européens et des représentants de leurs États. »

Voir :
Council of Europe : Amnesty International calls for action against renditions
http://web.amnesty.org/library/index/engeur100032007

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.