Pologne : Les dirigeants de Solidarité dans les rues

Réagissant aux informations, selon lesquelles deux figures historiques du Mouvement Solidarité, Lech Wałęsa et Władysław Frasyniuk, avaient décidé d’apporter leur soutien aux manifestations de l’opposition qui se déroulent actuellement à Varsovie, Gauri van Gulik, directrice adjointe du programme Europe d’Amnesty International, a déclaré :

« Le fait que ces dirigeants de Solidarité redescendent dans la rue après des décennies d’absence souligne la gravité de la situation en Pologne. »

« La répression de manifestations pacifiques et la volonté de faire taire les voix critiques dans les médias publics et dans l’appareil judiciaire sont très troublantes. Les manifestations actuelles réunissent des Polonais et des Polonaises de tous les âges et de tous les horizons, qui se retrouvent dans la rue pour affirmer haut et clair que ces restrictions draconiennes sont intolérables et qu’elles ne seront pas tolérées. »

Contexte

Lech Wałęsa et Władysław Frasyniuk ont publié la semaine dernière une déclaration commune, dans laquelle ils disaient « s’opposer aux restrictions apportées aux libertés civiles et à la liberté de rassemblement ».

Amnesty International sera attentive à l’évolution des manifestations de Varsovie et continuera de suivre de près l’utilisation de dispositions du droit administratif et pénal contre les manifestants polonais. Au lendemain des manifestations du mois de juin, Amnesty International avait appelé les autorités polonaises à veiller à ce que la population puisse manifester pour exprimer ses opinions.

Hospitalisé samedi, Lech Wałęsa a annoncé qu’il ne serait pas présent à la manifestation du 10 juillet.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

L’UE doit soutenir les défenseurs des droits humains

Enjoignez Federica Mogherini à demander la libération des défenseurs des droits humains en Turquie