Porto Rico : Kumi Naidoo rendra visite aux victimes de l’ouragan Maria abandonnées par le président Trump

Le nouveau secrétaire général d’Amnesty International, Kumi Naidoo, se rendra à Porto Rico afin de mettre en lumière des préoccupations urgentes en matière de droits humains et de témoigner sa solidarité aux défenseurs des droits humains et aux victimes à l’occasion du premier anniversaire du passage de l’ouragan Maria, le 20 septembre.

« Cela fait un an que l’ouragan Maria a dévasté l’île et le président Donald Trump a fait preuve de mépris à l’égard des habitants de Porto Rico à plusieurs reprises en niant les dégâts, en insultant les victimes et en mentant au sujet du bilan très lourd, a déclaré Kumi Naidoo.

« La réaction pathétique de Donald Trump face à cette tragédie et l’incapacité impardonnable de son gouvernement à apporter une réponse adaptée aux personnes touchées attestent de son mépris flagrant pour les droits fondamentaux.

« Les Portoricains ont été abandonnés par le gouvernement fédéral et les autorités de l’île au moment où ils avaient besoin d’aide, mais les militants et les habitants ont fait preuve d’une résilience incroyable en s’efforçant de reconstruire. Je veux les rencontrer et leur dire que les sept millions de sympathisants d’Amnesty International sont solidaires et que nous refusons que les injustices qu’ils ont subies soient passées sous silence. »

Erika Guevara-Rosas, directrice d’Amnesty International pour la région Amériques, accompagnera Kumi Naidoo à Porto Rico. Tous deux seront disponibles pour des interviews.

À l’heure où nous commémorons l’année écoulée depuis le passage de l’ouragan Maria, Amnesty International a publié un article fondé sur des recherches menées sur le terrain à Porto Rico, notamment sur des entretiens avec des dirigeants locaux et des habitants dont les logements ont été gravement endommagés par l’ouragan.

Maria, le plus gros ouragan ayant frappé Porto Rico depuis près d’un siècle, a atteint les côtes de l’île le 20 septembre 2017, aggravant les ravages causés par l’ouragan Irma quelques semaines plus tôt. Le 28 août 2018, le gouverneur de Porto Rico a revu le bilan officiel des victimes, qui est passé de 64 à 2 975 morts. Le président Donald Trump a nié à plusieurs reprises ces chiffres, mais d’autres études estiment que le bilan est sans doute plus élevé.

Un an après l’ouragan Maria, des dizaines de milliers de personnes à Porto Rico vivent toujours sous des bâches bleues, censées être des abris temporaires.

À la suite d’une décision de la cour fédérale le 30 août, les Portoricains provisoirement relogés sur le continent américain ont perdu l’allocation logement de l’agence fédérale chargée de la gestion des urgences le 15 septembre.

Le 13 septembre, Amnesty International a demandé aux autorités fédérales américaines de mener une enquête indépendante sur la réponse apportée par les autorités à l’ouragan Maria, suite à de nouvelles révélations laissant penser qu’un important stock d’eau potable a été accumulé sur une piste de l’aéroport de Ceiba, alors qu’aucun élément ne semblait indiquer pendant plusieurs mois qu’il ait été distribué à la population durement touchée.

Plus de 44 % de la population de Porto Rico vit dans la pauvreté, alors que la moyenne nationale pour l’ensemble des États-Unis s’élève à environ 12 %.

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !