Portugal : En partenariat avec un grand festival d’arts, Amnesty réclame justice pour Marielle Franco

Six mois après l’assassinat brutal de la défenseure brésilienne des droits humains Marielle Franco, Amnesty International collabore avec un festival d’art de rue avant-gardiste pour réclamer justice et protester contre l’absence de progression dans cette affaire.

Dans le cadre de Brave Walls, l’initiative d’Amnesty International qui s’appuie sur le street art pour sensibiliser à la cause des défenseurs des droits humains, l’artiste portugais Vhils, fondateur du Festival Iminente, va créer une fresque murale géante représentant Marielle Franco au festival qui se tiendra à Lisbonne du 21 au 23 septembre.

« Dans le cadre de Brave Walls, nous invitons les artistes à attirer l’attention sur l’action fondamentale des défenseurs des droits humains en créant des œuvres sensationnelles dans le monde entier. Au travers de cette œuvre au Portugal, nous voulons rendre le cas de Marielle Franco aussi visible que possible – pour célébrer sa vie, source d’inspiration, et poursuivre la lutte pour les causes qui lui tenaient à coeur, mais aussi pour faire en sorte que ses assassins soient traduits en justice. C’est de l’art, pacifique et puissant, pour la justice et les droits fondamentaux  », a déclaré Pedro Neto, directeur d’Amnesty International Portugal.

Marielle Franco, militante et conseillère élue qui a œuvré sans relâche à promouvoir les droits des femmes noires, des LGBTI et des jeunes vivant dans les favelas de Rio de Janeiro, a été abattue dans sa voiture le 14 mars, avec son chauffeur Anderson Gomes. Sa mort est une perte immense dans sa communauté. On espère que le portrait de Marielle Franco réalisé par Vhils frappera les esprits et rappellera aux militants du monde entier qu’il est temps de se mobiliser pour elle.

« Au travers de cette œuvre au Portugal, nous voulons rendre le cas de Marielle Franco aussi visible que possible – pour célébrer sa vie, source d’inspiration, et poursuivre la lutte pour les causes qui lui tenaient à coeur, mais aussi pour faire en sorte que ses assassins soient traduits en justice. »

«  C’est un grand honneur pour moi qu’Amnesty International m’ait demandé de participer à sa campagne visant à faire connaître la vie et le travail de Marielle Franco. Pouvoir mettre mon art au service de son histoire est un privilège et je demande à tous ceux qui lisent ceci d’agir en apportant leur soutien à Amnesty International  », a déclaré Alexandre Farto, alias Vhils.

Marielle Franco a grandi dans une favela à Rio de Janeiro et a consacré sa vie à lutter pour les droits des habitants les plus pauvres et les plus marginalisés de la ville. En 2016, elle a été élue au conseil municipal, se classant au cinquième rang en termes de nombre total de voix obtenues au niveau de la municipalité. En tant que conseillère, elle a défendu les droits des femmes, des personnes LGBTI et des jeunes noirs vivant dans les favelas. Six mois après son assassinat, l’enquête n’a guère progressé.

Depuis la mort de Marielle Franco, sa compagne Monica Tereza Azeredo Benício fait campagne pour obtenir justice et sera présente au Festival Iminente.

«  L’expression artistique, sous toutes ses formes, a la capacité de sensibiliser et de mobiliser pour la lutte en faveur de la justice. En cette période de ténèbres et de régression partout dans le monde, il est fondamental que nous occupions tous les espaces », a déclaré Monica Tereza Azeredo Benício.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !