PRESSE : Journalistes en danger

Index AI : POL 30/019/2004
ÉFAI

Lundi 19 avril 2004

ANNONCE À L’ATTENTION DES MÉDIAS

Depuis le début de la guerre en Irak il y a un peu plus d’un an, près de
quarante personnes travaillant pour les médias ont été tuées et de
nombreuses autres blessées. Trente-huit journalistes, cameramen,
photographes et traducteurs ont été tués et des organisations de
journalistes de tous pays ont accusé les militaires américains de ne pas
mener d’enquêtes sérieuses sur ces morts.

Dans les Territoires occupés, des cameramen ont été tués et des journalistes
frappés sans qu’aucune explication crédible n’ait été fournie par les forces
israéliennes.

Le 8 avril, des journalistes du monde entier ont commémoré le premier
anniversaire de l’attaque américaine sur l’hôtel Palestine en Irak, au cours
de laquelle deux journalistes avaient été tués, par une journée de deuil et
de protestation à l’appel de la Fédération internationale des journalistes
(FIJ). Aidan White, secrétaire général de la FIJ, a déclaré qu’il s’agissait
d’une action de protestation contre une culture du secret et de l’impunité.
« Mais c’est avant tout pour réclamer justice pour les familles, les amis et
les collègues de ceux qui sont morts. Ils ont le droit de savoir la vérité.
 »

Les journalistes et, de façon plus générale, les médias sont de plus en plus
inquiets de voir qu’ils semblent être devenus les cibles d’attaques
délibérées de la part des militaires, pas seulement en Irak mais dans les
situations de conflit partout dans le monde. Certaines de ces organisations
font campagne auprès de la Commission des droits de l’homme aux Nations
unies pour une meilleure protection des journalistes. Amnesty International,
en lien avec l’Association des correspondants accrédités auprès des Nations
unies (ACANU) basée à Genève, l’Association de la presse étrangère en Suisse
(APES), les journalistes suisses d’IMPRESSUM, et le Club suisse de la presse
organisent le lundi 19 avril une rencontre en marge des réunions officielles
dans les locaux de la Commission.

Dans un article pour le site (en anglais) news.amnesty, Hedayat Abdel Nabi,
président de l’ACANU, fait part des préoccupations de l’association et parle
de la campagne lancée pour protéger les journalistes dans les zones de
conflit.

Pour plus d’informations, consulter le site (en anglais)
http://news.amnesty.org/mav/index/ENGPOL304192004

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.