Quelque 136 000 visiteurs à l’exposition Droits dans les Yeux

Lancée en février 2016, l’exposition photographique Droits dans les yeux cessera bientôt de circuler à Bruxelles et en Wallonie, hormis dans les écoles, où elle se poursuivra en 2018. En deux ans, elle a rassemblé 136 000 visiteurs au cours plus de 100 expositions dans 80 lieux différents (musées, centres culturels, administrations, écoles, universités, gares, parcs), dont 25 écoles, touchant quelque 31 200 élèves du secondaire.

Droits dans les yeux a été créée dans le but d’ouvrir les yeux du public, dont les plus jeunes, sur les droits humains, les violations dont ils font l’objet, mais aussi le combat quotidien des hommes et des femmes qui oeuvrent pour leur défense.

Quelque cinquante oeuvres ont été présentées au public, véritable mosaïque de regards des plus grands photoreporters belges : Colin Delfosse, Johanna De Tessières, Tim Dirven, Thierry Falise, Cédric Gerbehaye, Roger Job, Alain Kazinierakis, Pascal Mannaerts, Christophe Smets, Bruno Stevens, Didier Telemans, John Vink et Teun Voeten.

« Nous sommes très heureux du succès rencontré par cette exposition, qui prouve que la population reste sensible à la question des droits humains et à l’absolue nécessité de les défendre », explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

« Le travail des photographes est déterminant pour des organisations comme la nôtre. Ils sont les témoins privilégiés des violations des droits humains partout dans le monde, mais aussi de leur défense. C’est ce dernier aspect que nous avons voulu privilégier : la dignité humaine rencontrée dans des situations de conflit, de détresse et de danger »

Droits dans les yeux est à l’origine un vaste projet photographique qui a débuté au mois de septembre 2015 avec un concours destiné aux jeunes de 10 à 23 ans, les invitant à présenter leur vision des droits humains. Durant trois mois, près de 1000 jeunes ont participé, seuls ou avec leur classe, et ont présenté plus de 400 clichés. Un jury, présidé par le fondateur du Musée de la photographie à Charleroi, Georges Vercheval, et composé de photographes et de journalistes belges a sélectionné 4 photos qui ont intégré directement l’exposition.

Plus d’informations : droitsdanslesyeux.be

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.