Rapport d’Amnesty International sur l’Égypte

ANNONCE À L’ATTENTION DES MÉDIAS

MDE 12/030/2011

15 avril 2011

Mercredi 20 avril, Amnesty International lance un rapport sur le recours aux pouvoirs accordés au titre de l’état d’urgence lorsque l’ancien président, Hosni Moubarak, était au pouvoir. Ce rapport, intitulé Time for Justice : Egypt’s Corrosive System of Detention, s’appuie sur des centaines de cas de personnes placées en détention pour avoir critiqué les autorités, pour avoir milité en faveur des droits humains ou parce qu’elles étaient soupçonnées d’infractions pénales en vertu de lois répressives relatives à l’état d’urgence.

Dans ce document, Amnesty International demande que soit immédiatement ouverte une enquête indépendante sur les violations des droits humains commises par le très redouté Service de renseignement de la sûreté de l’État.

Le rapport s’appuie en grande partie sur les résultats de trois missions d’établissement des faits effectuées en Égypte auxquelles des délégués d’Amnesty International ont participé en janvier/février 2009, en février/mars 2010 et en novembre/décembre 2010. Une délégation d’Amnesty International se trouvait par ailleurs en Égypte entre janvier et mars 2011.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées