Rassemblement : « justice pour les 43 étudiants disparus d’Ayotzinapa ! »

Ce lundi 26 septembre, des militants d’Amnesty International Belgique Francophone se sont rassemblés à la Place du Luxembourg, à Bruxelles, pour marquer les deux ans de la disparition des 43 étudiants d’Ayotzinapa. Des silhouettes blanches à l’effigie des étudiants disparus ont été tenues par des jeunes demandant qu’une enquête soit ouverte sur ces cas de disparition forcée et que les coupables soient traduits en justice. Étaient présents à ce rassemblement deux défenseurs des droits humains mexicains : Yolanda Barranco Hernández, travaillant pour la Coordinadora nacional de trabajadores de la educacion, et Ricardo Florez Cuevas, membre du Comité Enrique Guerrero Aviña.

Les 43 étudiants de l’école normale rurale Raúl Isidro Burgos ont été soumis à une disparition forcée dans la nuit du 26 septembre 2014. Ils s’étaient rassemblés pour participer à une manifestation de commémoration du massacre d’étudiants du 2 octobre 1968. La police locale les a poursuivis et ouvert le feu. Malgré les blessés et morts lors de cette fusillade, tout le monde ignore encore ce qui leur est arrivé. Seule la dépouille d’un des étudiants, Alexander Mora Venancio, âgé de 19 ans, a depuis été identifiée. Les autorités mexicaines ont affirmé que les étudiants avaient été enlevés par un groupe de criminels local et que leurs dépouilles avaient été incinérées et jetées dans une décharge locale.

Cependant, après une enquête médico légale d’un an, un groupe d’experts, le Groupe interdisciplinaire d’experts indépendants (GIEI), nommé par la Commission interaméricaine des droits de l’homme, a conclu qu’il était scientifiquement impossible qu’un si grand nombre de corps soient incinérés dans les conditions avancées par les autorités. D’autres experts travaillant sur l’affaire partagent ce point de vue.

Le rassemblement a eu lieu à l’occasion de la visite du GIEI au Parlement européen pour présenter son travail et ses recommandations au gouvernement mexicain et a fait écho à notre pétition demandant que justice soit faite pour les 43 étudiants d’Ayotzinapa.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse