Russie. Hommage d’Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International à Anna Politkovskaïa, journaliste russe assassinée.


Déclaration publique

EUR 46/047/2006

Je suis choquée, attristée et indignée du meurtre d’Anna Stepanovna Politkovskaïa. Au nom d’Amnesty International et en mon nom propre, j’adresse mes condoléances les plus sincères à sa famille, à ses amis et collègues. La Russie a perdu une défenseure des droits humains profondément dévouée, qui n’a pas craint de s’élever contre la violence et a fait campagne sans relâche pour que justice soit faite. Nous, Amnesty International, avons perdu une grande amie et sympathisante.

Le courage et l’intégrité d’Anna Politkovskaïa, qui a continué de dénoncer les atteintes aux droits humains en Russie en dépit de menaces et d’actes d’intimidation, sont bien connus. Elle ne craignait pas de dire la vérité, de dénoncer les atrocités et d’apporter son soutien aux gens ordinaires en Tchétchénie - engagement qu’elle a payé de sa mort. Tous ceux qui croient dans les droits humains, qui ont travaillé avec elle, se sont inspirés de son action ou ont bénéficié de son soutien dans leur lutte pour plus de justice ont perdu une amie courageuse et pleine de compassion.

Amnesty International a été créée pour apporter un soutien aux personnes dont les droits étaient bafoués et qui avaient été oubliées de presque tous. Anna Stepanovna faisait partie des gens qui n’oublient pas. Elle n’a jamais cessé ses efforts pour attirer l’attention du reste du monde sur les souffrances de la population en Tchétchénie. Son témoignage a joué un rôle capital dans les premières poursuites jamais engagées à l’encontre d’un policier russe, coupable de graves atteintes aux droits humains en Tchétchénie. Elle-même fut jetée dans une fosse par les forces russes en Tchétchénie et soumise à des violences et des humiliations. Malgré tout, rien n’a pu l’arrêter ni l’empêcher de dénoncer les atteintes aux droits humains chaque fois qu’elle en était témoin, que les auteurs soient russes ou tchétchènes. Elle était très critique du silence d’autres gouvernements face aux graves atteintes aux droits humains en Russie. Elle s’était adressée à différents publics en Europe et aux États-Unis, leur rappelant leur – notre – responsabilité envers les victimes d’atteintes aux droits humains en Russie. En 2001, Amnesty International Royaume-Uni lui avait décerné le Global Award for Human Rights Journalism, prix récompensant les journalistes œuvrant en faveur du respect des droits humains. Ce n’est que l’une des nombreuses récompenses que lui a valu son extraordinaire travail.

Selon Amnesty International, Anna Politkovskaïa a été prise pour cible en raison de son action en tant que journaliste et défenseure courageuse des droits humains. Nous avons appelé les autorités russes à mener dans les meilleurs délais une enquête approfondie et impartiale sur cet assassinat, à rendre publiques les conclusions de cette enquête et à traduire en justice les auteurs présumés de cet acte.

La mort d’Anna Politkovskaïa est un sérieux coup porté à la liberté d’expression en Russie. Son assassinat envoie un signal clair des dangers auxquels s’exposent tous ceux en Russie qui, comme elle, osent parler haut et fort. Il est d’autant plus impératif pour nous tous de faire pression sur les autorités russes pour qu’elles reconnaissent la le rôle légitime et important de la société civile, et notamment des défenseurs des droits humains et journalistes indépendants en Russie et d’insister pour qu’ils soient protégés de tout acte de harcèlement ou d’intimidation et de toute menace. De telles attaques sont inacceptables et doivent cesser.

Alors que nous pleurons la mort d’Anna Politkovskaïa, nous tous, à Amnesty International, sommes plus déterminés que jamais à poursuivre notre tâche en faveur de la protection des défenseurs des droits humains, des journalistes et de tous ceux qui font campagne en faveur du respect des droits humains et dénoncent les atrocités, l’injustice et l’impunité en Russie.

Irene Khan

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées