Communiqué de presse

Russie. Il faut placer les droits humains au cœur du programme politique

Il faut que le vainqueur de l’élection présidentielle du 4 mars en Russie place les droits humains au cœur de son programme politique, a déclaré Amnesty International.

Au cours des dernières semaines, tous les candidats ont évoqué des sujets qui empêchent la société russe de tirer pleinement parti de son immense potentiel.

Dans son document A Human Rights Agenda for Russia, Amnesty International explique pourquoi il est essentiel que des solutions reposant sur les droits humains soient adoptées pour que la Russie puisse avancer.

« À l’heure où la première génération d’électeurs n’ayant pas connu l’union soviétique se rend aux urnes, les espoirs et les attentes de tous les Russes restent les mêmes : pouvoir bénéficier pleinement, après en avoir été privés si longtemps, de leurs droits les plus fondamentaux en tant qu’individus et en tant que citoyens », a déclaré Sergueï Nikitine, responsable du bureau d’Amnesty International en Russie.


« Durant les élections, on entend souvent les mots justes prononcés par différents candidats. Cette fois, il faut que le futur président présente des mesures spécifiques pour obtenir le changement, et qu’il passe à l’action. Il ne peut plus y avoir d’excuses.

Nous prions instamment le prochain président de ne pas décevoir les électeurs et d’élever la Russie au rang de nouveau chef de file mondial en matière de droits humains, afin que le pays puisse se montrer à la hauteur des attentes politiques et économiques de son peuple », a déclaré Sergueï Nikitine.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées