RUSSIE. Les condamnations prononcées en Russie contre les organisateurs d’une exposition portent un coup à la liberté d’expression

12 juillet 2010

Index AI : PRE01/235/2010

Amnesty International déplore que les organisateurs d’une exposition en Russie, notamment composée d’œuvres d’art comportant des symboles religieux, aient été déclarés coupables d’« incitation à la haine ou à l’hostilité ».

Le 12 juillet, un tribunal de Moscou a condamné Andreï Erofeïev, le commissaire de l’exposition, et Youri Samodourov, à l’époque directeur du musée et centre public Andreï Sakharov où l’exposition Art interdit 2006 était présentée, à payer des amendes de 150 000 roubles (environ 3 900 euros) et 200 000 roubles (environ 5 200 euros) respectivement.

Andreï Erofeïev et Youri Samodourov doivent se pourvoir en appel.

« Ces décisions judiciaires honteuses portent un nouveau coup à la liberté d’expression en Russie. Des jugements de ce type n’ont pas leur place dans un pays qui dit respecter l’état de droit », a déclaré Nicola Duckworth, directrice du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

Le ministère public a affirmé que Youri Samodourov et Andreï Erofeïev avaient positionné les pièces exposées, dont certaines étaient empreintes de symbolisme religieux, de façon à inciter à l’hostilité et à la haine et à porter atteinte à la dignité des groupes chrétiens, plus particulièrement des chrétiens orthodoxes.

« Aucune de ces œuvres n’incitait à l’hostilité ni à la haine. La liberté d’expression ne peut être restreinte ou interdite au seul motif que certaines personnes trouvent les opinions exprimées offensantes ou déplaisantes », a ajouté Nicola Duckworth.

« Youri Samodourov et Andreï Erofeïev ont été déclarés coupables simplement parce qu’ils ont osé montrer plusieurs œuvres d’art censurées, dont la présentation au public avait été refusée lors d’autres expositions. »

Il s’agissait notamment de travaux d’artistes contemporains russes parmi les plus connus, tels qu’Ilya Kabakov, Alexandre Kossolapov, le groupe Blue Noses (Les Nez bleus), Alexandre Savko et Mikhaïl Roginski.

L’exposition incluait des œuvres faisant figurer Mickey Mouse à la place de Jésus Christ dans des tableaux représentant des scènes de la Bible.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.