Russie, Une nouvelle attaque contre la liberté de la presse

Russie Dojd TV

Le ministère de la Justice russe a désigné Dojd TV, l’une des dernières chaînes de télévision indépendantes en Russie, Vajnie Istorii, un média d’investigation en ligne, et sept journalistes comme « agents de l’étranger ».

« Ces dernières désignations démontrent encore une fois que le Kremlin a décidé d’appliquer sa loi répressive sur les “agents de l’étranger” contre les médias indépendants, visant ainsi à éradiquer le journalisme impartial et le journalisme d’investigation dans le pays. La tentative flagrante de la part des autorités russes de qualifier les médias indépendants d’“agents de l’étranger” doit cesser. La loi étouffante sur les “agents de l’étranger” doit être immédiatement annulée », a déclaré Natalia Zviaguina, directrice du bureau d’Amnesty International à Moscou.

Complément d’information

Le ministère de la Justice russe a ajouté à la liste des « agents de l’étranger » la chaîne de télévision Dojd (TV Rain), le site d’informations Vajnie Istorii (basé en Lettonie), et six journalistes, dont le rédacteur en chef de Vajnie Istorii Roman Anine. Cette mesure obligera ces organes de presse et journalistes à s’identifier en tant qu’« agents de l’étranger » dans leurs publications, notamment sur les réseaux sociaux, et à se soumettre à des audits invasifs.

En avril, l’appartement de Roman Anine a été perquisitionné et il a été interrogé dans la nuit durant sept heures au titre de l’article 137(2) du Code pénal (« violation de la vie privée »). La répression contre le journalisme indépendant s’est intensifiée avec les perquisitions des domiciles des journalistes de Proekt.Media, puis l’interdiction [1] de ce média d’investigation qualifié d’« organisation indésirable » qui s’est ensuivie, et avec les représailles contre The Insider et son rédacteur en chef Roman Dobrokhotov. À l’heure actuelle, la liste des « agents de l’étranger » compte 18 organes de presse et 25 personnes.

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit