Communiqué de presse

Russie. Son appel ayant été rejeté, un militant va être interné en institution psychiatrique

La décision rendue le 25 mars par le tribunal municipal de Moscou de confirmer la condamnation du manifestant pacifique Mikhaïl Kosenko est une perversion de la justice qui va le conduire à être interné dans une institution psychiatrique, pour une durée probablement indéterminée, afin qu’il reçoive des « traitements » dont il n’a pas besoin et qu’il refuse, a déclaré Amnesty International.

Mikhaïl Kosenko a été arrêté après avoir pris part en mai 2012 à un rassemblement place Bolotnaïa qui a dégénéré. Il a été accusé d’avoir pris part à des « émeutes de masse » et d’avoir usé de violence contre des policiers – accusations qui, selon Amnesty International, sont motivées par des considérations politiques et sont contredites par des preuves solides qui n’ont pas été prises en compte lors du procès.

« Dans l’affaire de Mikhaïl Kosenko, les tribunaux reviennent à une pratique odieuse qui évoque les pires méthodes de l’ère soviétique pour écraser la dissidence : le recours aux traitements psychiatriques forcés pour punir les détracteurs, a déclaré Sergueï Nikitin, directeur du bureau d’Amnesty International à Moscou.

« Il semble que le tribunal a ignoré de nombreuses incohérences et déformations des faits dans le rapport d’expertise psychiatrique et les témoignages des policiers, et passé sous silence des éléments de preuve corroborant l’innocence de Mikhaïl Kosenko.

« La seule transgression de Mikhaïl Kosenko fut de manifester pacifiquement et de s’exprimer librement. Il faut réparer l’injustice flagrante dont il est victime et le libérer immédiatement et sans condition. »

Le tribunal a rejeté la requête des avocats de Mikhaïl Kosenko qui demandaient une nouvelle évaluation psychiatrique, au motif que la première était incomplète et pleine d’incohérences. Il a cité les convictions politiques de Mikhaïl Kosenko comme des éléments prouvant ses troubles mentaux.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.