Communiqué de presse

Salar Shadizadi ne doit pas être exécuté

Le mineur délinquant devrait être exécuté le 10 août en Iran. Joignez-vous à Amnesty pour demander aux autorités iraniennes de renoncer à son exécution.

Salar Shadizadi a été arrêté en février 2007 pour le meurtre présumé d’un de ses amis. Il avait 15 ans à l’époque des faits. Durant sa détention préventive, Salar Shadizadi a été victime de tortures et de mauvais traitements. Au début de la procédure, il n’avait pas accès à un avocat.

L’exécution de personnes mineures – ayant moins de 18 ans – viole le droit international. Bien que l’Iran ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, des jeunes délinquant ?e ?s sont toujours et encore exécuté ?e ?s . Entre 2005 et 2014, au moins 72 jeunes délinquant ?e ?s ont été exécuté ?e ?s et au moins 160 autres attendent dans le couloir de la mort.

Amnesty International demande aux autorités iraniennes de ne pas exécuter Salar Shadizadi et de commuer ces peines de mort en peines d’emprisonnement.

Envoyez un e-mail aux autorités iraniennes

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse