Salvador : La suppression du statut de protection temporaire met en danger des milliers de familles

Le 8 janvier 2018, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a annoncé la suppression du statut de protection temporaire pour le Salvador. Plus de 250 000 Salvadoriens aux États-Unis sont protégés par ce statut, y compris des pères et des mères de citoyens américains. S’ils sont contraints de quitter le pays, ils pourraient faire face à de graves dangers au Salvador.

Marselha Gonçalves Margerin, directrice de plaidoyer pour les Amériques à Amnesty International États-Unis, a déclaré :

« La suppression du statut de protection temporaire pour le Salvador est une trahison pour les milliers de familles venues aux États-Unis chercher refuge, ainsi que pour leurs enfants, citoyens américains. S’ils sont contraints de retourner au Salvador, ces mères, ces pères et ces enfants risquent de subir extorsions, enlèvements, services forcés à des gangs et violences sexuelles. En renvoyant les bénéficiaires de ce statut au Salvador, les États-Unis pourraient les envoyer vers leur mort. »

La semaine dernière, Amnesty International États-Unis a adressé une lettre à la secrétaire à la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen, lui demandant de prolonger de 18 mois le statut de protection temporaire pour les Salvadoriens.

Le Salvador et l’un des pays du Triangle du Nord, en Amérique centrale. Il est largement reconnu que le Triangle du Nord présente des niveaux extrêmes de violence et d’insécurité, une situation sur laquelle Amnesty International a recueilli de nombreuses informations, alors que des familles quittent la région en quête de sécurité.

Pour consulter cette déclaration en ligne, veuillez cliquer ici

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition