SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTION DES ÉTUDIANTS : Des milliers de voix s’unissent pour lutter contre la peine de mort

SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTION DES ÉTUDIANTS : Des milliers de voix s’unissent pour lutter contre la peine de mort
appliquée aux mineurs délinquants

Index AI : POL 30/010/2004
ÉFAI

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« L’acte que j’ai commis et qui m’a amené ici n’était pas seulement odieux,
il était dépourvu de sens. Mais la personne qui a perpétré cet acte n’est
plus là. Je regrette vraiment la mort de John Luttig. Et je suis désolé que
quelque chose en moi ait déclenché tout cela. Ce soir nous disons au monde
qu’il n’y a pas de seconde chance aux yeux de la justice. Personne n’est
gagnant ce soir. Personne n’en sortira apaisé. Personne ne repartira
victorieux. » Dernière déclaration de Napoleon Beazley, mineur délinquant
exécuté en mai 2002 aux États-Unis.

Dans le monde entier, des milliers de jeunes et d’étudiants vont entamer ce
lundi 16 février 2004 une semaine d’action contre l’exécution de mineurs
délinquants, à savoir les personnes âgées de moins de dix-huit ans au moment
du crime.

« Au cours des sept prochains jours, les étudiants vont associer leurs voix
à celles de dizaines de milliers de personnes qui appellent déjà à
l’abolition de cette pratique honteuse et illégale au regard du droit
international », a déclaré Amnesty International.

Des militants de plus de 30 pays mettront en œuvre un large éventail
d’actions, allant de l’envoi de lettres aux autorités gouvernementales des
États-Unis et du Pakistan à des manifestations devant les ambassades, en
passant par des activités de sensibilisation vis-à-vis de cette pratique
honteuse. Aux États-Unis seulement, plus de 400 groupes d’étudiants, dans
presque tous les États, prendront part à cette semaine d’action. Cette
campagne mondiale sera notamment marquée par des émissions de radio et de
télévision aux Pays-Bas, des débats dans des écoles et collèges en Tanzanie,
un tournoi de football au Vénézuéla, des expositions et des sélections de
films dans des institutions éducatives à Hong Kong et une conférence dans
une université au Liban.

Depuis 1990, Amnesty International a recensé des exécutions de mineurs
délinquants dans huit pays : en Arabie saoudite, en Chine, aux États-Unis,
en Iran, au Nigéria, au Pakistan, en République démocratique du Congo et au
Yémen.

Depuis 2000, 15 mineurs délinquants ont été exécutés de par le monde - dont
neuf aux États-Unis.

En Iran, Mohammad Mohammadzadeh a été exécuté le 25 janvier 2004 pour un
crime commis alors qu’il était âgé de dix-sept ans. Pourtant, en décembre
2003, le parlement iranien a adopté un projet de loi portant à dix-huit ans
l’âge minimum d’imposition de la peine de mort. Ce projet doit maintenant
être examiné par le plus haut organe législatif du pays, le Shoura-e
Nigahban (Conseil des gardiens).

Aux États-Unis, la Cour suprême fédérale a accepté en janvier 2004 de
réexaminer l’arrêt qu’elle avait rendu en 1989, autorisant l’exécution de
personnes pour des crimes commis alors qu’elles étaient âgées de seize ou
dix-sept ans. Des projets de loi visant à porter l’âge minimum requis pour
l’imposition de la peine capitale à dix-huit ans sont actuellement en
instance devant plusieurs corps législatifs d’États. Malgré ces avancées,
quatre exécutions de mineurs délinquants doivent avoir lieu au Texas au
cours du premier semestre de l’année 2004.

« Ces récentes évolutions laissent espérer que les États-Unis rejoindront le
consensus écrasant qui prévaut au niveau international contre l’application
de ce châtiment aux mineurs délinquants et mettront un terme à la menace
d’exécution qui plane sur plus de 70 personnes attendant dans le couloir de
la mort pour des crimes commis alors qu’elles étaient âgés de moins de
dix-huit ans », a conclu Amnesty International.

Complément d’information

Amnesty International mène campagne contre le recours à la peine de mort
depuis 40 ans. Le 21 janvier, l’organisation de défense des droits humains a
lancé une campagne d’action de deux ans, visant à mettre un terme à
l’exécution de mineurs délinquants partout dans le monde d’ici fin 2005.

Pour en savoir plus sur la Semaine internationale d’action des étudiants,
cliquez sur le lien suivant :

Site Internet de la section américaine d’Amnesty International :
http://www.amnestyusa.org/abolish/juveniles/
<http://www.amnestyusa.org/abolish/j...>

Pour en savoir plus sur la campagne d’Amnesty International contre
l’application de la peine capitale aux mineurs délinquants, veuillez
consulter :

Le site Internet d’Amnesty International consacré à la peine de mort :
http://web.amnesty.org/pages/deathpenalty-index-fra
<http://web.amnesty.org/pages/deathp...>

Données et chiffres mis à jour se rapportant à l’application de la peine
capitale aux mineurs délinquants :
http://web.amnesty.org/library/index/FRAPOL300072004
<http://web.amnesty.org/library/inde...>

Mises à jour de cas concernant les mineurs délinquants :
http://web.amnesty.org/library/index/FRAPOL300062004
<http://web.amnesty.org/library/inde...>

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.