SERBIE. Décès de Biljana Kova ?evi ?-Vu ?o

DÉCLARATION PUBLIQUE

Index AI : EUR 70/006/2010

ÉFAI- 21 avril 2010

Ayant appris avec tristesse le décès de la défenseure des droits humains Biljana Kova ?evi ?-Vu ?o, mardi 20 avril, des suites d’une longue maladie, Amnesty International tient à saluer l’action menée par cette femme tout au long de sa vie.

Présidente du comité des avocats pour les droits humains YUCOM, Biljana Kova ?evi ?-Vu ?o œuvrait avec détermination pour la défense des droits fondamentaux en Serbie, bravant les menaces et les agressions dont elle-même et cette organisation non gouvernementale ont fait régulièrement l’objet.

Biljana Kova ?evi ?-Vu ?o avait déclaré, dans une interview donnée en 2008 : « aujourd’hui, en Serbie, si vous militez pour que les responsabilités des violations commises par le passé soient établies, ou pour que les droits des homosexuels ou des femmes soient respectés, ou si, en tant que journaliste, vous écrivez un article sur les liens entre le gouvernement et le crime organisé, vous mettez tout simplement votre vie en danger ».

Cette avocate de profession et défenseure des droits humains était aussi une militante du mouvement pour la paix. Elle avait fondé le conseil des droits humains du Centre pour l’action contre la guerre à Belgrade et avait dirigé un service d’assistance téléphonique pour les victimes de discrimination ethnique, de discrimination politique et de discrimination dans le domaine de l’emploi. En 1994, elle fondait le bureau de Belgrade du Comité Helsinki pour les droits humains et en 1997, l’organisation non gouvernementale YUCOM.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse