Communiqué de presse

Slovaquie. Le référendum sur le mariage favorise la discrimination homophobe

En Slovaquie, le référendum sur le mariage et l’interdiction pour les couples homosexuels d’adopter risque de déboucher sur une violation des normes internationales relatives aux droits humains, a déclaré Amnesty International à l’approche du vote prévu le 7 février.

« Ce référendum pourrait se traduire par un grand pas en arrière pour la Slovaquie. Si la population répond " oui " à ces questions et si ces dispositions sont inscrites dans les textes de loi, la Slovaquie renforcera la discrimination homophobe et compromettra l’éducation en matière de sexualité », a déclaré Barbora Cernusakova, chercheuse sur la Slovaquie à Amnesty International.

Actuellement, la législation slovaque ne reconnaît pas les relations entre personnes de même sexe et la Constitution définit le mariage comme l’union exclusive d’un homme et d’une femme.

« Si cette définition restrictive est confortée par le référendum, il sera plus difficile de la modifier. Le statu quo déjà conservateur s’en trouvera consolidé, ce qui rendra peu probable l’adoption d’une loi progressiste sur ce sujet dans un futur proche. »

Lors du référendum, les électeurs devront exprimer leur accord ou désaccord sur ces trois questions :
 « Aucune autre cohabitation entre personnes que l’union d’un homme et d’une femme ne peut être appelée mariage. »
 « Les couples ou groupes de même sexe ne doivent pas être autorisés à adopter et donc à élever des enfants. »
 « Les écoles ne doivent pas exiger des élèves qu’ils assistent aux cours traitant des comportements sexuels ou de l’euthanasie si leurs parents ou les enfants eux-mêmes ne sont pas d’accord. »

Pour être légalement valide, la participation au scrutin doit être supérieure à 50 %.

L’interdiction totale de l’adoption d’enfants par des couples de même sexe bafoue la Convention de l’ONU sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Aux termes de ce texte, les États doivent garantir que chacun a « les mêmes droits et les mêmes responsabilités en tant que parents, quel que soit leur état matrimonial ».

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.