Sommet européen. Près de 22 000 signatures seront remises au gouvernement

A la veille du Sommet du Conseil européen des 17 et 18 mars prochains qui devrait approuver un accord avec la Turquie prévoyant un échange déshumanisant de réfugiés syriens, une délégation d’Amnesty International rencontrera ce mercredi des membres du Cabinet du Premier ministre Charles Michel et du Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken. Les représentants d’Amnesty remettront aux deux Cabinets concernés une pétition comptant près de 22 000 signatures demandant à nos dirigeants d’assurer des voies sûres et légales aux réfugiés et demanderont le rejet de l’accord proposé.

« Selon l’accord de principe dévoilé lors du sommet EU-Turquie du 7 mars, les réfugiés y seraient réduits à des marchandises : pour chaque réfugié syrien arrivé en Grèce et que celle-ci renverrait en Turquie, l’Union européenne en reprendrait un autre à la Turquie. En d’autres termes, l’Europe n’accepte des réfugiés que si d’autres risquent leur vie en traversant la mer », explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

A l’issue des discussions entre le Conseil européen et la Turquie le 7 mars dernier, Amnesty International s’était déjà fermement opposée à cette proposition et regrettait de voir l’Europe se préoccuper constamment de renvoyer des personnes en Turquie, où elles risquent d’être maltraitées, d’être confinées dans des camps ne disposant pas d’accès à des services de base et d’être renvoyées en Syrie.

L’organisation dénonce l’attitude inhumaine des dirigeants européens dans la gestion de cette crise qui proposent un projet qui fait fi de l’obligation incombant à l’UE de fournir l’accès à l’asile à ses frontières. Au lieu de se montrer solidaires et de déployer des efforts pour réinstaller les réfugiés et proposer des itinéraires sûrs et légaux vers l’Europe, les pays européens tentent de maintenir ces personnes hors de leurs frontières en érigeant des clôtures et des murs et déchargent leurs responsabilités sur des pays tiers.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.