Sommet des peuples, droits humains et justice climatique

Événement inédit, plus de 100 représentants d’organisations de peuples autochtones, de travailleurs, d’universitaires et de défenseurs de l’environnement et des droits humains, se réuniront à l’Université de New York afin d’adopter une vision partagée pour mener des actions visant à faire face à l’urgence climatique et à faire respecter les droits fondamentaux des populations.

Cette rencontre se déroulera lors de la cérémonie d’ouverture du Sommet des peuples pour le climat, les droits et la survie de l’humanité. Les 18 et 19 septembre, le Sommet des peuples s’efforcera de galvaniser la communauté de défense des droits humains afin qu’elle intensifie de toute urgence son travail en faveur de la justice climatique et élabore des actions conjointes avec d’autres organisations et associations de la société civile pour répondre à la crise climatique.

Amnesty International, Greenpeace International, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, le Centre pour le droit international de l’environnement, le Fonds mondial Wallace et le Centre pour les droits humains et la justice mondiale de l’Université de New York sont à l’initiative de cet événement.

ÉVÉNEMENTS OUVERTS AUX MÉDIAS

Tous ces événements nécessitent de s’inscrire.

Plénière d’ouverture : 18 septembre, 9h30 – 11h00

Les principaux intervenants seront notamment l’ambassadeur Luis Alfonso de Alba, envoyé spécial de l’ONU pour le Sommet sur le climat, et Bertha Zuñiga Cáceres, coordinatrice générale du Conseil civique d’organisations indigènes et populaires du Honduras (Consejo Cívico de Organizaciones Populares e Indígenas de Honduras, COPINH), fille de la défenseure de l’environnement Berta Cáceres, assassinée.

Conférence de presse en exclusivité pour les médias : 18 septembre, 11h30 – 12h30

Parmi les intervenants, citons :

 *  Bertha Zuñiga Cáceres, coordinatrice générale du Conseil civique d’organisations indigènes et populaires du Honduras (COPINH)
 *  Carroll Muffett, présidente-directrice générale du Center for International Environmental Law (Centre pour le droit international de l’environnement)
 *  Craig Mokhiber, directeur du bureau de New York du Haut-Commissariat aux droits de l’homme
 *  Ellen Dorsey, directrice générale du Fonds mondial Wallace
 *  Jennifer Morgan, directrice exécutive internationale de Greenpeace International
 *  Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International
 *  Philip Alston, président du Centre pour les droits humains et la justice mondiale de l’Université de New York

Cérémonie de clôture : 19 septembre 17h30 – 18h15

Parmi les principaux intervenants citons les leaders de mouvements de jeunesse Alexandria Villaseñor de Fridays For Future (États-Unis), Divine Usabase de Yes For Humanity (Burundi) et Lagi Seru d’Alliance for Future Generations (Fidji).

Toutes les infos
Toutes les actions

Libérez celles qui se battent contre la peine de mort

Agissez pour demander la libération de trois défenseures iraniennes en prison pour avoir militer contre la peine de mort. Signez la pétition