Soudan. Amnesty International demande que la sécurité de soldats soudanais capturés soit assurée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

Amnesty International vient de publier une action urgente au nom de quatre membres de l’armée soudanaise détenus par le groupe armé d’opposition Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE).

Amnesty International a déclaré que la vie de ces hommes était en danger.

Le général de brigade Kemaleddin, le lieutenant-colonel Ihab, le lieutenant-colonel Mahdi Hamed et le lieutenant Abdel Moneim Mohammed Zein ont été capturés par le MJE au Darfour à la fin de 2007.

L’organisation a eu récemment de leurs nouvelles par trois membres d’un groupe dissident du MJE qui étaient incarcérés avec les quatre militaires et ont réussi à s’échapper après quatre mois de captivité.

« Les trois hommes qui se sont échappés ont dit qu’ils avaient été détenus dans des conditions extrêmement pénibles – pieds et mains enchaînés ; de la nourriture une fois par jour ; très peu d’eau », a déclaré Tawanda Hondora, directeur adjoint du programme Afrique d’Amnesty International.

« Les membres du MJE qui les détenaient ont menacé de les tuer. Pendant les attaques menées par le groupe armé, les sept hommes étaient placés dans un camion qui roulait en tête de convoi, leur faisant courir le risque d’exploser sur une mine ou d’être tués par des échanges de tirs. Une telle pratique constitue une violation flagrante des Conventions de Genève », a indiqué Tawanda Hondora.

Amnesty International a exhorté le chef du MJE Khalil Ibrahim à veiller à ce que toute personne capturée par le MJE soit traitée humainement, et à révoquer les membres de ses troupes ayant donné l’ordre que les détenus soient soumis à un traitement humiliant ou dégradant, ou s’étant eux-mêmes rendus coupables de tels agissements.


Complément d’information

Une force commune de maintien de la paix des Nations unies et de l’Union africaine, la MINUAD, se trouve actuellement au Darfour, et la plupart des groupes armés respectent désormais un cessez-le-feu.

Cependant, la branche principale du MJE, conduite par Khalil Ibrahim, a lancé des attaques et conquis du terrain dans l’ouest du Darfour, provoquant une série de contre-attaques des forces armées soudanaises au cours des dernières semaines. L’affrontement a fait des centaines de morts et provoqué le déplacement de milliers de personnes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.