SOUDAN : Amnesty International se félicite de la création d’une commission d’enquête par les Nations unies

Index AI : AFR 54/132/2004

EFAI

Vendredi 8 octobre 2004

DÉCLARATION PUBLIQUE

Amnesty International se félicite de ce que le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, ait nommé une commission de cinq membres pour enquêter sur la situation des droits humains dans la région du Darfour au Soudan.

Dotée d’un solide savoir-faire dans le domaine des droits humains et du droit international, la commission est présidée par Antonio Cassese, entouré de Diego Garcia-Sayán, Mohammed Fayek, Hina Jilani et Thérèse Striggner Scott.

Son mandat est fixé par la résolution 1564 (2004) du Conseil de sécurité : elle doit enquêter sur les informations faisant état de violations du droit international humanitaire et relatif aux droits humains par toutes les parties ; déterminer si des actes de génocide ont été commis, et identifier les auteurs de ces violations afin qu’ils soient tenus de répondre de leurs actes.

Amnesty International appelle toutes les parties concernées à fournir à la commission toute l’aide dont elle aura besoin pour remplir son mandat.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition