Sri Lanka. Campagne Jouer selon les règles dans la Coupe du monde de cricket

Déclaration publique

ASA 37/009/2007

3 avril 2007

Amnesty International veut profiter de la Coupe du monde de cricket pour lancer une campagne mondiale visant à inciter le gouvernement sri lankais, les Tigres tamouls et autres groupes armés à « jouer selon les règles » et à mettre fin aux atteintes aux droits humains dans le conflit en cours dans le pays.

« Toutes les équipes de cricket ont besoin d’un arbitre indépendant pour prendre des décisions objectives ; de la même manière, le Sri Lanka a besoin d’observateurs indépendants chargés de veiller au respect des droits humains, pour que le gouvernement sri lankais, les Tigres tamouls et autres groupes armés respectent les règles et protègent les civils pris dans le conflit, a déclaré Tim Parritt, directeur adjoint d’Amnesty International pour l’Asie et le Pacifique.

« Actuellement, toutes les parties au conflit au Sri Lanka bafouent les règles du droit international en tuant des civils, en détruisant des maisons et des écoles et en faisant « disparaître » de force des personnes. La situation s’est encore empirée au cours de l’année passée. Nous avons donc décidé qu’il était temps de passer à l’action. »

Les membres d’Amnesty International amateurs de cricket à travers le monde – originaires de pays allant du Népal à l’Australie, en passant par l’Inde et les Bahamas – se mobilisent pour organiser des actions de soutien à l’envoi d’observateurs internationaux. Il s’agirait pour ces observateurs d’enquêter sur les atteintes aux droits humains perpétrées au Sri Lanka et d’identifier les auteurs présumés de ces violences afin qu’ils puissent être jugés.

De plus en plus d’enlèvements, d’exécutions extrajudiciaires et d’actions d’enrôlement d’enfants soldats sont perpétrés au Sri Lanka sans la moindre répression. Avec l’intensification des combats au cours de l’année dernière, ce sont plus de 260 000 personnes qui ont été chassées de chez elles.

« Les Sri lankais sont à juste titre fiers de leur équipe nationale de cricket qui comporte des membres de diverses ethnies et symbolise le meilleur du Sri Lanka. Nous espérons que les passionnés de cricket à travers le monde se joindront à notre campagne en pensant à ces centaines de milliers de Sri lankais pris dans le conflit et confrontés aux assassinats, enlèvements et déplacements forcés. Nous voulons que le Sri Lanka gagne aussi sur le plan des droits humains », a déclaré Tim Parritt.

Amnesty International se réjouit de la publicité que le gouvernement sri lankais a promis de faire à la campagne à l’intérieur du pays et espère qu’elle encouragera un débat public approfondi qui donnera l’élan qui manque encore au gouvernement, aux Tigres tamouls et autres groupes armés pour accepter la présence d’observateurs internationaux des droits humains.

Pour plus d’information sur cette campagne, veuillez vous reporter au site : http://web.amnesty.org/pages/lka-020407-petition-org

Toutes les infos

Infos liées

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !