Sri Lanka. Il faut mener une enquête sur l’attaque dont ont été victimes des civils déplacés

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Flash

ASA 37/032/2006

Au moins 50 personnes sont mortes et plus d’une centaine d’autres ont été blessées lors de l’attaque d’un camp de personnes déplacées à Batticaloa, dans l’est du Sri Lanka, selon des sources des Tigres tamouls. LLa réaction de la directrice du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International, Purna Sen, a été la suivante :

« Il est consternant que l’armée puisse attaquer un camp de personnes déplacées, c’est-à-dire de civils qui ont déjà été chassés de chez eux par le conflit.

« Nous condamnons toutes les attaques contre des civils et sommes particulièrement attristés et choqués par cette attaque de grande ampleur perpétrée quelques jours à peine après l’annonce par le gouvernement de la nomination d’une commission d’enquête sur les atteintes aux droits humains.

« Tuer et blesser des civils ne peut jamais être justifié. Le gouvernement doit enquêter de toute urgence sur cette terrible attaque. Il doit faire le nécessaire pour que les personnes soupçonnées d’entre être responsables soient déférées à la justice afin de faire savoir clairement à l’armée que les attaques contre les civils ne seront pas tolérées. »

Toutes les infos

Infos liées