Syrie. La répression des manifestations du vendredi 22 avril a fait de nombreux morts

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

22 avril 2011

Au moins 75 personnes ont été tuées vendredi 22 avril en Syrie lors de manifestations massives, ont indiqué à Amnesty International des militants locaux des droits humains, alors que le gouvernement a lancé une répression meurtrière contre les manifestants qui réclament une réforme politique.

Les forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur les manifestants qui s’étaient rassemblés après la prière du vendredi dans tout le pays.
Selon des militants, 30 personnes ont été tuées dans la ville d’Izzra, dans le sud du pays, 22 à Damas, 18 dans la région de Homs et les autres dans d’autres villes et villages, lors de la journée la plus meurtrière qu’ait connue la Syrie depuis que le mouvement de contestation a éclaté il y a plusieurs semaines.

Deux garçons âgés de 7 et 10 ans, ainsi qu’un vieil homme de 70 ans, comptaient parmi les victimes à Izzra.

« Les autorités syriennes ont une nouvelle fois répondu à coups de matraques et de balles aux appels pacifiques en faveur du changement. Elles doivent immédiatement mettre fin à ces attaques contre les manifestants pacifiques et permettre aux Syriens de se rassembler librement, comme le droit international les y autorise », a indiqué Malcolm Smart, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International.

« En outre, les autorités doivent ouvrir immédiatement une enquête indépendante sur ce qui s’est passé et veiller à ce que les membres des forces de sécurité qui se sont rendus responsables de ces homicides soient déférés à la justice. »

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.