SYRIE - Le Prix Martin Ennals est attribué à un défenseur syrien des droits humains

Index AI : IOR 10/002/2005

Aktham Naisse, président des Comités de défense des libertés démocratiques et des droits humains en Syrie, recevra le prestigieux Prix Martin Ennals 2005, attribué aux défenseurs des droits humains, pour son action au sein du mouvement démocratique en Syrie depuis plus de trente ans. Le Prix lui sera remis par Louise Arbour, haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, au cours d’une cérémonie qui aura lieu le 12 octobre 2005 dans le Bâtiment des Forces Motrices à Genève, dans le cadre du Festival International des Médias Nord-Sud.

Aktham Naisse est l’un des membres fondateurs des Comités de défense des libertés démocratiques et des droits humains (CDF) créés en 1989 ; il a également collaboré à la revue Sawt al Dimokratiyyah (La voix de la démocratie). Ayant écrit un certain nombre d’articles et pris courageusement la parole dans des conférences nationales, régionales et internationales, Aktham Naisse a été arrêté à six reprises pour avoir publiquement demandé le respect des droits humains.

Au cours de ces dernières années, Aktham Naisse a été inculpé d’« opposition aux objectifs de la révolution » et « propagation de fausses informations en vue d’affaiblir l’État », charges pour lesquelles il risquait une peine de quinze années d’emprisonnement. Grâce à la pression internationale, il a finalement été acquitté le dimanche 26 juin 2005 par la Cour suprême de sûreté de l’État.

Quelques jours avant son procès, Aktham Naisse avait écrit à la Fondation Martin Ennals : « Je me sens plus motivé et plus heureux parce qu’il y a des gens qui s’intéressent à notre problème, des gens qui s’inquiètent pour nous et nous soutiennent dans notre lutte pour la liberté. Je ressens une grande émotion à l’idée que nous ne sommes pas seuls à lutter contre les violations des droits humains. »

Complément d’information

Le Prix Martin Ennals, attribué aux défenseurs des droits humains, est le fruit d’une collaboration unique entre 11 des principales organisations non gouvernementales de défense des droits humains dans le monde. Le jury est composé de membres des organisations suivantes : Amnesty International, Human Rights Watch, Human Rights First, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), l’Organisation mondiale contre la torture, la Commission internationale de juristes, le Bureau droits de l’homme de Diaconia en Allemagne, le Service international pour les droits de l’homme, International Alert, le Système d’information et de documentation sur les droits humains (HURIDOCS) et Défense des Enfants International (DEI).

Créé en 1993, le Prix Martin Ennals est attribué chaque année à une personne ou une organisation ayant fait preuve d’un courage exceptionnel dans sa lutte contre les atteintes aux droits humains. Les précédents lauréats du Prix Martin Ennals ont été : Lida Youssoupova, Russie (2004) ; Alirio Uribe Muñoz, Colombie (2003) ; Jacqueline Moudeina, Tchad (2002) ; l’Internationale des Brigades de la paix, Colombie (2001) ; Immaculée Birhaheka, République démocratique du Congo (2000) ; Natasha Kandic, Yougoslavie (1999) ; Eyad El Sarraj, Territoires palestiniens occupés (1998) ; Samuel Ruiz Garcia, Mexique (1997) ; Clément Nwankwo, Nigéria (1996) ; Asma Jahangir, Pakistan (1995) et Harry Wu, Chine (1994).

Martin Ennals (1927-1991) fut une figure influente du mouvement moderne de défense des droits humains. Premier secrétaire général d’Amnesty International, il a été le moteur de nombreuses autres organisations. Son désir profond était de voir se développer la collaboration et la solidarité entre les ONG, le prix qui porte son nom est la preuve que cela est possible.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse