Tchad. Craintes pour la sécurité de figures de l’opposition tchadienne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

Amnesty International a lancé ce mardi 5 février 2008 une Action urgente en faveur de quatre dirigeants tchadiens de l’opposition arrêtés par les forces de sécurité à N’Djamena le 3 février.

Lol Mahamat Choua, Ngarlejy Yorongar, Ibni Oumar Mahamat Saleh et Wadel Abdelkader Kamougué sont des personnalités renommées de l’opposition politique.

Bien qu’on ignore toujours où ils se trouvent, des informations reçues par Amnesty International laissent à penser qu’ils seraient actuellement détenus dans le palais présidentiel.

« Ces dirigeants de l’opposition courent de graves risques d’être torturés ou victimes de disparitions forcées », a déclaré Tawanda Hondora, directeur adjoint du programme Afrique d’Amnesty International.

« Le gouvernement tchadien doit sans plus attendre révéler ce qu’il est advenu des quatre hommes et dévoiler les motifs de leur arrestation. Il doit également informer leurs familles et leurs avocats de leur sort. Enfin, les autorités doivent les inculper d’une infraction prévue par la loi ou les libérer sans délai. »

Jusqu’ici, les autorités n’ont fourni aucun motif légal concernant leur interpellation. Ce 5 février 2008, un porte-parole à la présidence a expliqué à Amnesty International qu’ils ne pouvaient « confirmer si ces quatre personnes [avaient] été arrêtées ».

« Il semble que le gouvernement tchadien profite du conflit actuel avec l’opposition armée pour mettre derrière les barreaux des personnes qui dénoncent sa politique de manière pacifique », a poursuivi Tawanda Hondora.

« Tandis que le monde a les yeux rivés sur les combats qui font rage, ces personnes sont arrêtées chez elles – et nous ne savons pas ce qui va leur arriver par la suite. »

L’organisation redoute que ces quatre hommes ne subissent le même sort que les militaires et les civils détenus par les forces de sécurité après l’attaque menée par les groupes armés d’opposition contre N’Djamena en avril 2006. Le gouvernement tchadien persiste dans son refus de livrer des renseignements à leur sujet, de révéler leur état de santé ou même de confirmer s’ils sont toujours en vie.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.