Tunisie : Derrière le « miracle économique » tunisien : les inégalités et la criminalisation de l’opposition

Le droit de ne pas subir de discrimination est un droit fondamental

Le « miracle économique » tunisien ne bénéficie pas à tout le monde, et ne s’accompagne pas d’une amélioration dans le domaine des droits humains, comme l’ont clairement montré les événements survenus dans la région de Gafsa, dans le sud-est du pays, en 2008. Dans cette région, des manifestations pacifiques de travailleurs et de jeunes chômeurs ont en effet été durement réprimées par les forces de sécurité (recours abusif à la force, arrestations arbitraires, actes de torture et autres mauvais traitements) et des personnes ont été incarcérées à l’issue de procès inéquitables.
Ces manifestations ont commencé à Redeyef à la suite d’une campagne de recrutement de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) perçue comme inique, et se sont rapidement étendues à d’autres villes. Elles ont rassemblé un vaste éventail de personnes défavorisées sur le plan économique et social, et ont coïncidé avec des manifestations similaires au Cameroun, en Égypte, en Haïti, en Indonésie, au Maroc, etc.

Rapport complet

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées