Communiqué de presse

Tunisie. Un blogueur est condamné à un an de prison pour avoir critiqué l’armée

Amnesty International est en mesure de confirmer qu’un tribunal militaire a condamné Yassine Ayari, un blogueur vivant en Tunisie, à un an de prison mardi 20 janvier. Il a été déclaré coupable, à l’issue d’un nouveau procès, d’avoir « diffamé l’armée » dans plusieurs déclarations publiées sur Facebook.

« La peine d’un an de prison prononcée mardi 20 janvier contre Yassine Ayari par un tribunal militaire met en évidence les limites de la liberté d’expression en Tunisie. Personne ne devrait être emprisonné simplement pour avoir critiqué des représentants ou des institutions de l’État. Il est grand temps que les autorités tunisiennes abolissent les lois érigeant la diffamation en infraction pénale et permettant que des civils soient jugés par des tribunaux militaires », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

Au cours de l’audience, quand les avocats de la défense se sont plaints du fait que les journalistes n’aient pas été autorisés à assister à ce nouveau procès, le président du tribunal militaire, un juge civil, a répondu : « Ceci n’est pas un tribunal, c’est une caserne [militaire] ». La plupart des avocats de la défense ont réagi en quittant la salle d’audiences en signe de protestation. Ils n’ont par conséquent pas été en mesure de défendre leur client et seuls des points de procédure ont été soulevés.
Pour en savoir plus sur le cas de Yassine Ayari, lisez : http://www.amnesty.be/doc/s-informe...

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.