Turquie. L’état d’urgence accroît le risque de renvois forcés de réfugiés

Amnesty International est préoccupée par le fait que la Turquie soit devenue un pays encore moins sûr pour les réfugiés et les demandeurs d’asile depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016.

En effet, les garanties contre les renvois dans des pays où ces personnes risquent de graves violations des droits humains ont été considérablement réduites dans le cadre des mesures adoptées au titre de l’état d’urgence instauré après le coup d’État. Cet état d’urgence a été prolongé à trois reprises après la période initiale de trois mois annoncée le 20 juillet 2016. Il est actuellement en place jusqu’au 19 octobre 2017, mais des porte-parole du gouvernement ont indiqué qu’il serait encore prolongé après cette date.

Des recherches menées par Amnesty International avant la tentative de coup d’État avaient conclu que la Turquie ne pouvait pas être considérée comme un pays sûr pour les réfugiés et les demandeurs d’asile sur un certain nombre de points. Ainsi, les demandeurs d’asile non syriens n’y ont pas accès à des procédures équitables et efficaces de détermination de leur statut. Ils n’y ont pas non plus de possibilités satisfaisantes d’intégration ni de réinstallation dans des délais raisonnables – deux des trois solutions durables qui peuvent être offertes aux personnes ayant besoin d’un asile. Par ailleurs, les conditions de vie en Turquie ne garantissent pas aux demandeurs d’asile et aux réfugiés, syriens ou autres, la possibilité de vivre dans la dignité, dans le respect de leurs droits économiques et sociaux.

Fin 2015 et début 2016, Amnesty International avait eu connaissance de plusieurs cas dans lesquels les autorités turques avaient renvoyé des demandeurs d’asile et des réfugiés dans des pays où ils risquaient de subir de graves violations des droits humains, comme l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie.

Une déclaration publique d’Amnesty International traitant plus en détails cette problématique est disponible ici.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.