Communiqué de presse

Turquie. La fusillade mortelle de Lice doit faire l’objet d’une enquête

Amnesty International appelle les autorités à mener une enquête rapide, impartiale et efficace sur la fusillade déclenchée par des officiers de gendarmerie dans le sud-est de la Turquie et qui a coûté la vie à Medeni Y ?ld ?r ?m, 18 ans, et blessé neuf autres personnes.

De violentes manifestations ont eu lieu vendredi 28 juin devant le poste de gendarmerie fortifié du village de Kayac ?k, dans l’arrondissement de Lice, département de Diyarbak ?r. Les manifestants protestaient contre l’extension du bâtiment. Selon les autorités, les manifestants ont jeté des pierres, des cocktails Molotov et des explosifs qui ont fait brûler les tentes des ouvriers chargés de la construction. Ils auraient également tenté de pénétrer dans la gendarmerie. Les autorités affirment que 50 à 60 manifestants étaient présents.

Les gendarmes ont tiré à balles réelles sur les manifestants, tuant l’un d’eux et en blessant neuf autres. Les autorités affirment que les gendarmes ont tiré en l’air, mais des témoins oculaires indiquent que les tirs visaient directement les manifestants.

Cet événement a eu lieu après un mois d’autres manifestations sans rapport dans tout le pays. Celles-ci ont déclenché une réaction violente des forces de l’ordre. Au moins deux manifestants ont été tués et des milliers d’autres blessés. Samedi 29 juin, partout en Turquie, des manifestants ont demandé à ce que les responsables de la mort de Medeni Y ?ld ?r ?m soient traduits en justice.

Amnesty International remarque que, selon les normes du droit international, les responsables de l’application des lois ne doivent recourir aux armes à feu que pour se défendre ou défendre des tiers contre une menace imminente de mort ou de blessure grave, « et seulement lorsque des mesures moins extrêmes sont insuffisantes pour atteindre ces objectifs ».

Amnesty International appelle les autorités à enquêter sur la fusillade de Lice, conformément à ces normes, et à déférer à la justice tout agent soupçonné d’avoir utilisé une force excessive.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.