Communiqué de presse

Turquie : le blocage de YouTube avant les élections révèle une aggravation de la censure

Les autorités turques ont décidé de bloquer l’accès à YouTube jeudi 27 mars, juste avant les élections qui auront lieu dimanche 30 mars, et peu de temps après des restrictions de l’accès à Twitter. Ces mesures pourraient se rattacher à une offensive préméditée et plus générale contre la liberté d’expression, a déclaré Amnesty International.

Selon les informations données par les médias, le ministère turc des Affaires étrangères a invoqué des préoccupations en matière de sécurité nationale lorsqu’il a demandé une mesure administrative d’interdiction de la plateforme de partage de vidéos, le motif avancé étant d’empêcher la diffusion de l’enregistrement d’une discussion entre plusieurs hauts responsables du pays au sujet de la Syrie.

« Le gouvernement turc semble chercher par tous les moyens des prétextes pour bloquer l’accès à différents sites sur Internet, en raison de leur capacité à mobiliser les opinions divergentes et à diffuser des informations qui dérangent, a déclaré Andrew Gardner, chercheur sur la Turquie pour Amnesty International.

« Quelques jours à peine avant que les Turcs ne se rendent aux urnes et après les propos véhéments du Premier ministre Erdo ?an contre YouTube, ce blocage constitue de toute évidence une tentative grossière d’instaurer une censure gouvernementale qui ne fera qu’aggraver encore la perte de confiance et le mécontentement.

« Même si les autorités turques sont légitimement préoccupées par une partie des contenus qui peuvent être publiés, l’instauration d’une interdiction globale d’accès à YouTube dans tout le pays est absolument disproportionnée. L’accès à YouTube doit être rétabli sans délai et les autorités doivent cesser de bloquer des sites qui révèlent des faits condamnables et permettent l’expression de points de vue divergents. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.