Turquie. Les attaques contre les civils doivent cesser

Déclaration publique

EUR 44/016/2007

Amnesty International condamne fermement les deux attentats à l’explosif qui ont eu lieu à Izmir, dans l’ouest du pays. Selon les informations reçues, une personne aurait été tuée par l’explosion d’une bombe placée devant un magasin de tapis. Une personne avait été blessée grièvement par une explosion ayant eu lieu précédemment devant un centre commercial. Les informations parues dans la presse indiquent que plusieurs autres personnes ont été blessées par l’explosion des deux engins.

Ces attentats à l’explosif interviennent trois jours après l’attaque d’un minibus dans le département de Sirnak, dans l’est de la Turquie, qui avait provoqué la mort de plusieurs civils. En mai, l’explosion d’une bombe dans l’arrondissement d’Ulus à Ankara avait tué neuf personnes et blessé plus d’une centaine d’autres.

Ces attentats n’ont pas été revendiqués. Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a rejeté les accusations des autorités qui lui attribuaient la responsabilité des derniers attentats.

Amnesty International lance un appel pour que cessent immédiatement les attaques contre les civils.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.