TURQUIE : Maintien à l’isolement de Abdullah Öcalan

Index AI : EUR 44/005/2003

DÉCLARATION PUBLIQUE

Détenu à l’isolement cellulaire sur l’île d’Imrali, Abdullah Öcalan n’aurait pas été autorisé à rencontrer ses avocats ni ses proches depuis le 27 novembre 2002.

Selon Amnesty International, placer un prisonnier à l’isolement est susceptible de porter gravement atteinte à sa santé physique et mentale, et peut constituer un traitement cruel, inhumain ou dégradant. L’emprisonnement d’une personne maintenue à l’isolement complet est inacceptable en vertu des normes internationales relatives aux droits humains - comme l’a réitéré le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants.

L’organisation se félicite de ce que Mr Mehmet Elkatmis, président de la Commission parlementaire turque des droits humains, a récemment annoncé qu’il allait demander à rendre visite à Abdullah Öcalan, afin d’examiner les conditions dans lesquelles il est maintenu en détention. Toutefois, Amnesty International exhorte parallèlement les autorités turques à prendre des mesures immédiates pour remédier à la situation et autoriser la visite des avocats et de la famille.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.