Un journaliste poursuivi pour la publication d’un billet d’opinion

Amnesty International a appris que Sergio Aguayo, universitaire et journaliste mexicain de renom, est poursuivi en justice au civil pour diffamation (préjudice moral) en raison d’un billet d’opinion qu’il a publié en janvier 2016 au sujet de l’arrestation en Espagne d’Humberto Moreira Valdés, ancien gouverneur de l’État de Coahuila (nord du Mexique).

Dans le cadre de la procédure engagée contre Sergio Aguayo, il lui est demandé de rétracter ses propos et de verser au moins 550 000 dollars de dommages et intérêts. Pour pouvoir réclamer une telle somme, l’ancien gouverneur a demandé que le juge lève la limite maximale fixée par la législation mexicaine pour ce type de procès (environ 1 400 dollars).

Toute personne a droit à la protection de son honneur et de sa réputation, qui nécessite parfois une intervention de la justice civile. Cependant, dans le cas présent, Amnesty International craint une possible utilisation des procédures judiciaires comme moyen de restreindre la liberté d’expression au Mexique.

Sergio Aguayo a publié son billet d’opinion dans le cadre de l’exercice légitime de son droit à la liberté d’expression. Les sujets d’intérêt public doivent faire l’objet d’un droit de regard étendu par divers acteurs de la société, ce qui implique que les autorités et autres figures publiques puissent être critiquées sans que les droits humains soient bafoués.

Amnesty International estime que le montant des dommages et intérêts demandés dans le cadre de ce procès est excessif et pourrait constituer une forme de sanction et d’intimidation qui servirait à restreindre la liberté d’expression dans le débat public.

L’organisation appelle les autorités mexicaines à veiller à ce que la justice civile ne soit pas utilisée pour harceler et discréditer les détracteurs exerçant pacifiquement leurs droits humains en leur infligeant des sanctions civiles. Les autorités sont tenues de s’assurer que les journalistes puissent travailler sans crainte de représailles et de faire respecter le droit de l’ensemble de la société d’être informée de tous les sujets d’intérêt public.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse