Un Syrien demandeur d’asile risque l’expulsion vers la Turquie

En réaction à la décision d’une commission d’appel en Grèce, qui a confirmé l’irrecevabilité de la demande d’asile déposée par un Syrien et a autorisé son expulsion vers la Turquie, John Dalhuisen, directeur pour l’Europe à Amnesty International, a déclaré :

« Cette décision part du principe qu’un Syrien sera pleinement protégé en Turquie, et est donc fondamentalement biaisée.

« L’idée que la Turquie respecte pleinement les droits des demandeurs d’asile n’est pas la réalité. La nouvelle commission d’appel ne devrait pas considérer la Turquie comme un pays sûr pour les Syriens, alors que nombre d’éléments laissent à penser que les garanties et protections internationales continuent d’être bafouées.

« Les avocats et les observateurs internationaux n’étant toujours pas autorisés à se rendre dans les camps fermés où cet homme pourrait être envoyé, supposer que la Turquie a soudainement restructuré son système d’asile défaillant reste très improbable. »

Complément d’information

Le demandeur d’asile syrien en question a quitté la Syrie en juin et a séjourné en Turquie pendant environ un mois et demi avant d’entrer en Grèce. Il n’a pas demandé l’asile pendant qu’il se trouvait en Turquie.

Il est actuellement détenu par la police.

Amnesty International s’oppose fermement à la notion de « pays tiers sûr » en général, car elle compromet le droit de chaque individu de voir sa demande d’asile traitée intégralement et équitablement.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.