Une avancée pour les enfants migrants

Réagissant aux annonces de la Commission européenne sur les actions prioritaires concernant la protection des enfants migrants, Iverna McGowan, responsable du Bureau des institutions européennes d’Amnesty International, a déclaré :

« Les initiatives de la Commission visant à accroître la protection des enfants réfugiés sont louables et extrêmement nécessaires, mais elles ne permettent pas de remédier aux défauts fondamentaux de l’approche adoptée par l’UE en matière de migration, qui avant toute chose met les enfants en danger.

« Ne serait-ce que le mois dernier, la Commission européenne a plaidé pour qu’il soit permis de placer en détention des enfants dans les pays de l’UE qui l’interdisent actuellement. Le fait qu’elle ne revienne pas sur cette position est révélateur de l’incohérence de l’approche de la Commission à l’égard des personnes les plus vulnérables.

« Faute d’itinéraires sûrs et légaux, les mineurs sont contraints d’entreprendre des voyages dangereux qui les exposent au risque de subir des violences, d’être exploités et d’être blessés. Les enfants bloqués sur les îles grecques vivent dans des conditions extrêmement difficiles, sans accès aux soins médicaux, à l’éducation et à un logement convenable. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !