Une résolution contre les violences et discriminations soutenue par les États membres

Amnesty International salue la décision des États membres de l’ONU de soutenir le travail du Conseil des droits de l’homme concernant la protection des personnes contre les violences et les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Lundi 21 novembre, lors de la Troisième commission de l’Assemblée générale, 84 pays ont voté en faveur d’un amendement à la résolution sur le rapport du Conseil des droits de l’homme supprimant un paragraphe qui différait la mise en œuvre de la Résolution 32/2 du Conseil sur la Protection contre la violence et la discrimination en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Cette résolution propose notamment la création d’un expert indépendant sur ces questions. Cet amendement, déposé par le Brésil au nom de l’Argentine, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Salvador, du Mexique et de l’Uruguay, a été coparrainé par plus de 65 pays. Ce vote adresse clairement un message de soutien au Conseil des droits de l’homme et à l’expert indépendant.

Le droit de ne pas subir de violence et de discrimination pour quelque raison que ce soit est clairement inscrit dans le droit international relatif aux droits humains. Nous espérons qu’avec la décision de la Troisième commission, M. Muntarbhorn, nommé par le Conseil comme expert indépendant en septembre 2016, pourra poursuivre son important travail sans obstacle.

Complément d’information

Le Botswana a déposé auprès de la Troisième commission de l’Assemblée générale des Nations unies un projet de résolution au nom du Groupe des États d’Afrique, demandant de reporter à la 72e session du Conseil la mise en œuvre de la résolution 32/2 adoptée lors de sa 32e session, qui instaurait la nomination d’un expert indépendant sur la protection contre la violence et la discrimination en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

La 33e session du Conseil a nommé Vitit Muntarbhorn comme expert indépendant. Il est entré en fonction le 1er novembre 2016.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.