UNESCO, lancement de nouvelles lignes directrices pour la société civile sur la liberté d’expression

Unesco - ignes directrices pour la société civile sur la liberté d'expression

Ces documents proposent des conseils pratiques sur la manière dont le processus de l’Examen périodique universel (EPU) peut être mis à profit afin de promouvoir l’accès à l’information, la liberté d’expression et la sécurité des journalistes

Les lignes directrices ont été rendues publiques lors d’un événement virtuel qui s’est déroulé le 5 juillet 2022 et a fait intervenir des spécialistes et des acteurs des Nations unies et de la société civile. L’EPU est un processus unique, piloté par les États au sein du système des Nations unies, reposant sur une évaluation cyclique du bilan en matière de droits humains de l’ensemble des 193 États membres des Nations unies.

Il s’appuie sur des rapports soumis par des Institutions nationales des droits humains, des États membres, des organisations de la société civile et des organes des Nations unies. Une meilleure protection pour la liberté d’expression renforce d’emblée le processus de l’EPU et son impact.

« Les organisations de la société civile sont des partenaires essentiels dans l’amélioration du respect de la liberté d’expression et d’autres droits humains à l’échelle mondiale, régionale et nationale. Les informations qu’elles recueillent complètent les comptes rendus d’autres acteurs prenant part à l’EPU, parmi lesquels figurent États membres, organisations internationales et institutions nationales des droits humains. Nous faisons en sorte que la société civile puisse participer véritablement, ce qui contribue à protéger et promouvoir la liberté d’expression, l’accès à l’information et la sécurité des journalistes dans leur pays ou dans les pays sur lesquels ils travaillent. » Guilherme Canela, chef de section, Liberté d’expression et sécurité des journalistes, UNESCO

Ces outils relèvent d’un projet conjoint visant à développer les capacités d’organisations de la société civile afin de défendre la liberté d’expression, l’accès à l’information et la sécurité des journalistes, notamment en favorisant une meilleure compréhension du rôle joué par des recommandations SMART dans les changements en matière de droits humains.

Les lignes directrices ont été élaborées par Amnesty International à l’issue d’une vaste consultation auprès d’organisations de la société civile, par l’intermédiaire d’une enquête de référence, d’entretiens de suivi approfondis et d’une série de cinq wébinaires régionaux afin de recueillir les retours sur les versions préliminaires. La Fiche d’information a été produite en collaboration avec UPR Info.

« Les organisations de la société civile, qu’il s’agisse de grandes ONG internationales comme Amnesty International ou de petits groupes locaux citoyens et communautaires, ont un rôle crucial à jouer lorsqu’il s’agit de garantir l’efficacité du processus de l’EPU. Nous sommes ravi·e·s d’être en mesure de partager notre expertise, accumulée au long de trois cycles de l’EPU, pour aider d’autres organisations à participer plus efficacement et favoriser un intérêt accru pour les questions en relation avec la liberté d’expression. »Rajat Khosla, directeur général de la recherche, du plaidoyer et des politiques à Amnesty International.

Ces lignes directrices ont été produites dans le cadre d’un partenariat entre l’UNESCO et Amnesty International visant à fournir des outils à des organisations de la société civile du monde entier, afin de les aider à s’impliquer plus concrètement dans le processus de l’EPU. Ce partenariat inclut également l’élaboration de tutoriels vidéo basés sur les lignes directrices. L’UNESCO et Amnesty International encouragent actuellement les organisations de la société civile à participer au 4e cycle du processus de l’EPU. Rendez-vous sur le site Internet afin de consulter les délais pour soumettre votre contribution, et de trouver des documents à partager pour une action de sensibilisation.

Les efforts déployés par l’UNESCO afin de promouvoir la liberté d’expression par le biais de l’EPU incluent aussi la production de Lignes directrices pour d’autres acteurs engagés dans la protection des droits fondamentaux, tels que les Institutions nationales des droits humains, les équipes nationales des Nations unies et les commissaires à l’information, dans les six langues des Nations unies.

Les lignes directrices ont été produites avec des financements provenant du Programme multidonateurs de l’UNESCO pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes.

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit